1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : le plan blanc déclenché dans les hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine
1 min de lecture

Coronavirus : le plan blanc déclenché dans les hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine

La préfecture et l'ARS de Nouvelle-Aquitaine ont annoncé, mardi 10 août, le déclenchement du plan blanc dans tous les établissements de santé de la région.

Un membre du personnel médical traitant un patient souffrant de la Covid-19 (Illustration)
Un membre du personnel médical traitant un patient souffrant de la Covid-19 (Illustration)
Crédit : Go Nakamura / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Camille Guesdon & AFP

L'Agence régionale de santé et la préfecture de Nouvelle-Aquitaine ont annoncé le déclenchement du plan blanc dans tous les hôpitaux de la région mardi 10 août. Selon l'ARS et la préfecture, la situation sanitaire liée au Covid-19 expose "le système hospitalier à des risques de saturation". La Nouvelle-Aquitaine est la 4e région à appliquer cette mesure après La Corse, la région Paca et l'Occitanie.

La mise en place du plan blanc permet notamment le rappel du personnel soignant et administratif, l'ouverture de lits supplémentaires dans les hôpitaux ou encore la déprogrammation des opérations chirurgicales non urgentes. Le communiqué a précisé que cette mesure doit permettre "d'anticiper et de pouvoir armer un nombre de lits suffisant pour absorber les nouvelles hospitalisations qui interviendront dans les prochains jours".

Un taux d'incidence de 198,9 cas pour 100.000 habitants

Le communiqué de l'ARS confirme "une circulation très active du virus" avec un taux d'incidence de 198,9 cas pour 100.000 habitants pour la période du 1er au 7 août ainsi qu'une "augmentation des hospitalisations".

Les départements les plus impactés par la reprise épidémique sont ceux du littoral, c'est-à-dire la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, Les Landes et la Charente-Maritime, très fréquentés en cette période estivale. 

À lire aussi

Selon l'ARS et la préfecture, "l'impact de ces taux d'incidence élevés ayant un retentissement 2 à 3 semaines après sur les hospitalisations, leur augmentation devrait encore se poursuivre". Le communiqué précise également qu'au 9 août, 595 patients étaient hospitalisés pour Covid-19 dans la région, dont 122 en soins critiques.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/