1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : le pic épidémique de la deuxième vague sans doute franchi

L’agence Santé publique France estime que les mesures sanitaires commencent à porter leurs fruits.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : le pic épidémique de la deuxième vague sans doute franchi Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Gaétan Trillat et AFP

La "diminution franche de tous les indicateurs" laisse penser que le pic de la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 en France a été franchi, selon Santé publique France. Dans son point épidémiologique publié ce vendredi 20 novembre, l’agence sanitaire juge que les mesures sanitaires, à commencer par le confinement, ont eu "un effet direct" sur l’évolution de l’épidémie.

C'est ce que semble prouver "la temporalité entre la mise en application du premier couvre-feu et l'inversion de la tendance une dizaine de jours plus tard". Les métropoles concernées par les premiers couvre-feux, le 17 octobre, comme par exemple Paris, Lyon ou Marseille, sont les endroits où la diminution des indicateurs est "la plus marquée", remarque Santé publique France.

Pour la semaine du 9 au 15 novembre, on observe une baisse simultanée du nombre de nouveaux cas de contamination confirmés (-40%), des hospitalisations (-13%) et des admissions en réanimation (-9%). Le nombre de morts, lui, "semble se stabiliser pour la première fois après plusieurs semaines d'augmentation" : il s'est élevé à 3.756 pour la semaine du 9 au 15 novembre, contre 3.817 la précédente.

Maintenir les mesures de prévention

C'est également "la première fois" depuis le début de la seconde vague que les hospitalisations et les admissions en réanimation diminuent d'une semaine à l'autre, selon SpF : 17.390 contre 19.940 la semaine précédente pour les premières, et 2.761 contre 3.037 pour les deuxièmes.

À lire aussi
Une personne se fait vacciner (illustration) Coronavirus France
Coronavirus : les résidents des Ehpad doivent être vaccinés en premier, selon la HAS

Enfin, "182.783 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés par RT-PCR et tests antigéniques" la semaine du 9 au 15 novembre, contre 305.135 la précédente. Le taux de positivité des tests RT-PCR (proportion du nombre de cas positifs sur le nombre total de gens testés) est lui aussi en baisse (16,2% contre 19,7%).

Pour autant, "le maintien des mesures de prévention reste d'actualité", insiste Santé publique France : "Ces résultats encourageants (...) ne doivent pas faire oublier qu'en attendant les traitements et les vaccins, les seuls moyens pour freiner l'épidémie et réduire son impact sur le système de soins et la mortalité demeurent l'adoption des mesures de prévention individuelles, associées aux mesures collectives."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants