1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : "Le confinement est inéluctable", alerte le Pr Gilles Pialoux

Coronavirus : "Le confinement est inéluctable", alerte le Pr Gilles Pialoux

INVITÉ RTL - La situation épidémique en Ile-de-France est préoccupante et les services de réanimation commencent à être saturés. Le professeur Gilles Pialoux est au micro de RTL pour donner des précisions.

Coronavirus : les questions que l'on se pose sur les autotests
Coronavirus : les questions que l'on se pose sur les autotests
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Coronavirus : "le confinement est inéluctable", alerte le professeur Gilles Pialoux
09:20
Coronavirus : "Le confinement est inéluctable", alerte le Pr Gilles Pialoux
09:20
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

L'épidémie s'intensifie en Ile-de-France. Va-t-on vers un reconfinement de Paris et de la région parisienne ? Un Francilien est admis en réanimation toutes les 12 minutes. Jeudi 11 mars, Olivier Véran annonçait le transfert de patients d'Ile-de-France vers d'autres régions. Selon le professeur Gilles Pialoux, infectiologue et chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Tenon à Paris, cette situation est inévitable car les hôpitaux et les lits de réanimation se remplissent à cause de "la situation d'organisation politique de cette gestion de la pandémie".

Un an après le début de la crise sanitaire, la France en est au même point, il n'y a pas plus de lits en réanimation. Pour Gilles Pialoux "le problèmes des lits c'est 15 ans de politique sanitaire de fermeture de lit et de non-priorisation de l'hôpital public. Ce n'est pas maintenant qu'on peut régler ce problème-là en un an. Le problème n'est pas d'ouvrir des lits, le problème c'est de les armer en personnel".

Transférer des patients, est-ce repousser les problèmes ?

Gilles Pialoux explique que l'annonce du transfert de patients "nous a un peu tétanisés, parce que c'est très compliqué d'organiser les transferts". C'est complexe au niveau logistique. Il ajoute que dans cette pandémie "ce n'est pas sur la logistique que la France a été la plus efficace". 

Il y a un mois, Gilles Pialoux alarmait sur la situation et avait déclaré "on va dans le mur parce qu'on n'a pas de marge de manœuvre sur le personnel". Ce soir, l'infectiologue indique que "la différence avec la première vague c'est que les choses sont montées extrêmement vite et que là on est dans une marche progressive". En Ile-de-France la situation ne peut "qu'empirer" car il faut des semaines pour descendre du niveau où on est actuellement et qui est très élevé. 

À lire aussi

Gilles Pialoux milite pour un reconfinement. Le Conseil scientifique l'avait recommandé dès le mois de février. Selon le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Tenon à Paris, "le confinement est inéluctable".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/