1 min de lecture Maladie

Coronavirus : "La quasi-totalité des masques industriels" reste valable, assure Olivier Véran

Si "la quasi-totalité des masques industriels" sont fiables, d'après le Haut conseil de la santé publique, le ministre de la Santé a indiqué que ceux de catégorie 2 et les protections artisanales sont déconseillés.

Une femme portant un masque pendant la crise de coronavirus en France (illustration).
Une femme portant un masque pendant la crise de coronavirus en France (illustration). Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

D'après les dernières recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP), les masques industriels seraient en grande partie efficaces contre le virus, contrairement aux protections artisanales qui ne filtrent pas suffisamment. Ces recommandations, qui n'ont pas encore été rendues publiques, ont été transmises au ministère de la Santé qui peut choisir ou pas de les suivre. 

"La quasi-totalité des masques industriels" en tissu, ou "masques grand public de niveau 1" sont fiables, a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran, mardi 19 janvier. "Restent valides tous les masques dont le pouvoir filtrant est supérieur à 90%", a-t-il expliqué sur France Inter.  

En revanche, d'autres protections ont été pointées du doigt. "Le masque artisanal qu'on fabrique chez soi avec la meilleure intention du monde, en respectant les normes Afnor, (...) n'offre pas nécessairement toutes les garanties nécessaires", a souligné Olivier Véran. 

Les masques industriels de catégorie 2 déconseillés

Lundi, un responsable du HCSP a indiqué que le Haut conseil de la santé publique recommandait désormais d'éviter certains masques en tissu moins filtrants. En cause : la circulation en France de la souche britannique du coronavirus plus contagieuse. Outre les masques artisanaux, les masques industriels dits "de catégorie 2" sont déconseillés

À lire aussi
épidémie
Coronavirus : le nombre d'hospitalisations sur un plateau élevé, le taux de positivité en hausse

À noter que les masques de catégorie 1 filtrent 90% des particules, contre 70% pour ceux de catégorie 2, d'après les normes élaborées par l'Afnor. Leur catégorie doit figurer sur "l'emballage ou la notice d'information", indique l'agence sur son site internet.

Le ministre de la Santé a relevé "environ 2.000 cas" infectés "probablement" par le variant britannique, qui représente environ "1,4%" des contaminations quotidiennes, selon une récente enquête menée sur l'ensemble des tests PCR positifs au Covid-19. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maladie Virus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants