1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "La grosse question à gérer c'est l'hiver prochain", selon le PDG de Moderna
1 min de lecture

Coronavirus : "La grosse question à gérer c'est l'hiver prochain", selon le PDG de Moderna

INVITÉ RTL - Selon le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, les difficultés d'approvisionnement du vaccin contre la Covid-19 pourrait avoir des répercussions sur l'hiver 2021/2022.

Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, fait partie des huit milliardaires français résidant aux États-Unis
Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, fait partie des huit milliardaires français résidant aux États-Unis
Crédit : HANDOUT / MODERNA / AFP
Coronavirus : "La grosse question à gérer c'est l'hiver prochain", selon le PDG de Moderna
00:56
Coronavirus : "La vaccination des ados est importante", estime le PDG de Moderna
00:40
Stéphane Bancel est l'invité d'Alba Ventura
12:39
Stéphane Bancel était l'invité de RTL du 15 janvier 2021
12:39
Alba Ventura

Les pays sont en pleine course au vaccin. Et s'il est "la priorité des priorités" pour sortir de la crise selon Jean Castex, se pose la question de l'approvisionnement. Aujourd'hui, environ 500.000 doses arrivent chaque semaine en France. Mais si le pays souhaite accélérer la campagne de vaccination, il faudra s'assurer d'avoir assez de doses.

C'est ce que tente d'explique Stéphane Bancel, PDG de Moderna, au micro de RTL ce vendredi 15 janvier. "La grosse question qui est très importante à gérer dès aujourd’hui, c’est l’hiver prochain. L’hiver 2021/2022, est-ce qu’il va falloir donner des rappels (de vaccin) aux personnes à risques et aux personnes âgées", interroge le patron du laboratoire, expliquant que d'ici-là, "nous n’aurons pas le recul pour connaître la protection d’une personne âgée", sachant que leur système immunitaire est moins fort que celui d'un jeune.

Stéphane Bancel évoque ses parents, âgés de 72 et 80 ans, et habitant en France. "J’aimerais qu’ils aient un rappel avant l’hiver pour s’assurer que leurs anticorps restent à un niveau élevé pendant tout l’hiver 2021/2022 de façon à ce qu’ils ne soient pas malades," affirme-t-il, souhaitant que cela puisse être appliqué à toutes les personnes vulnérables.

L'approvisionnement en vaccins est donc une question qu'il faut régler d'urgence, selon le PDG de Moderna. "Si certains gouvernements se réveillent en septembre prochain en disant avoir besoin de doses, il n’y aura plus de doses disponibles," alerte-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/