1 min de lecture Santé

Coronavirus : l'archevêque de Paris prend des mesures contre la propagation du virus

Alors que le ministre de la Santé vient d'annoncer un total de 57 cas confirmés, depuis fin janvier, en France, l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit, a décidé de changer les habitudes au sein des paroisses pour lutter contre la propagation du virus.

L'archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit, lors d'une messe à Saint-Sulpice, le 17 avril 2019.
L'archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit, lors d'une messe à Saint-Sulpice, le 17 avril 2019. Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Refuser de donner l'ostie dans la bouche des communiants, vider les bénitiers... C'est ce que l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a demandé aux prêtres des paroisses de la capitale, samedi 29 février, dans le but de contrer la propagation du coronavirus.

"Un prêtre du diocèse de Paris, rentré mi-février d'Italie, a été diagnostiqué positivement vendredi", indique de plus le diocèse de Paris dans un communiqué. Ce prêtre résidait à Rome et a rejoint la France en traversant l'Italie en voiture.

Cet homme de 43 ans a été pris en charge à l'hôpital Bichat à Paris et son état est jugé "très rassurant". Mgr Michel Aupetit demande aux prêtres de respecter plusieurs mesures lors des messes et dans les églises "afin de contribuer à la lutte contre l'épidémie et de suivre les dernières recommandations" du ministère de la Santé.

Ne pas se serrer les mains

Les prêtres doivent ainsi "proposer la communion uniquement dans les mains des fidèles et refuser de la donner dans la bouche". Il leur est demandé de "ne pas proposer de communion au calice pour les fidèles".

À lire aussi
Le professeur Raoult à Marseille, le 26 février 2020. coronavirus
Coronavirus : la rencontre Macron-Raoult est "un symbole politique", selon le Dr Kierzek

Les prêtres doivent demander à leurs concélébrants, qui célèbrent la messe à leurs côtés, de "communier par intinction", c'est-à-dire de tremper l'ostie dans le vin plutôt que de boire au calice.

Aux fidèles, l'archevêque demande "de ne pas échanger de poignée de main en signe de paix pendant les messes". De même, ils ne pourront plus tremper leurs doigts dans l'eau bénite pour faire le signe de croix à leur entrée dans l'église, Mgr Aupetit ayant donné la consigne de "vider les bénitiers".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants