2 min de lecture Société

Mgr Michel Aupetit : quel est le rôle de l'archevêque de Paris ?

ÉCLAIRAGE - Le Pape François a désigné, jeudi 7 décembre dernier, Mgr Michel Aupetit, nouvel archevêque de Paris, succédant ainsi au cardinal André Vingt-Trois.

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris
Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Et Mgr Michel Aupetit devint le visage de l'Église française. Le Pape François a désigné cet ancien médecin comme archevêque de Paris. À 66 ans, il succède ainsi au cardinal André Vingt-Trois, qui aura passé douze ans à la tête du diocèse parisien avant d'atteindre l'âge limite de 75 ans. Mgr Michel Aupetit prend ses fonctions - et le siège d'archevêque - ce samedi 6 janvier, lors d'une messe d'installation à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Mgr Michel Aupetit a été médecin pendant onze ans, avant d'être ordonné prêtre en 1995 puis vicaire général en 2006, pour être promu évêque auxiliaire en 2013. Le Pape François l'a donc désigné comme archevêque de Paris le 7 décembre dernier, un choix sans surprise, marqué du sceau de la continuité, après des semaines de spéculations.

Un profil atypique donc, pour celui qui sera désormais à la tête du plus important diocèse français. La France est une mosaïque de diocèses, plus ou moins étendu. Diverses missions incombent aux évêques ou archevêques à leur tête, religieuses bien sûr, mais également politiques, médiatiques et civiles.

À la tête du plus grand diocèse de France

Dans les limites de son territoire placé sous sa responsabilité, il pilotera et organisera le plus important diocèse de France, avec ses plus de 500 prêtres en activité, sa centaine de paroisses souvent dynamiques, ses laïcs salariés ou bénévoles engagés dans divers mouvements et missions (SDF, migrants...). 

À lire aussi
Quel lien nous rattache à notre région ? société
Quel lien nous rattache à notre région ?

Car Paris, en plus d'être la ville française la plus peuplée, compte également le plus grand nombre de catholiques pratiquants, estimés à 111.000, d'après les calculs du quotidien La Croix.

Son prédécesseur, le cardinal André Vingt-Trois, avait donné ses consignes quant aux défis qui attendent le nouvel archevêque de Paris : "assurer la transmission de la foi dans un contexte de sécularisation généralisée", explique le quotidien La Croix.

Un rôle médiatique et politique

Plus encore que le président de la Conférence des évêques de France (CEF) - actuellement l'archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier - ou le primat des Gaules à Lyon - le cardinal Philippe Barbarin -, il sera celui qui incarne le premier culte français auprès des autorités politiques, de la société civile et des médias

L'archevêque de Paris représente l'Église dans sa totalité auprès des autorités politiques, avec qui il est amené à dialoguer. Il est par exemple chaque année, invité aux traditionnels vœux du président de la République, en janvier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Église Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants