2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "Je pensais vraiment avoir la grippe", raconte un patient guéri sur RTL

INVITÉ RTL - Un professeur d'histoire-géo de Strasbourg a contracté le coronavirus début mars et a été durement touché. Patrick Dard, 51 ans, raconte son mois de calvaire jusqu'à sa guérison.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Patrick Dard, professeur, était l'invité de RTL du 1er avril 2020 Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Sarah Belien

Patrick Dard a passé plusieurs jours dans le coma après avoir contracté le coronavirus. Ce professeur de français et d’histoire-géographie dans un lycée de Strasbourg, âgé de 51 ans, raconte son ressenti, ses craintes, sa prise en charge jusqu’à sa rémission. Le professeur a commencé à ressentir des symptômes le 6 mars, le jour des portes ouvertes de son lycée.

"J’y ai participé, dans le froid et la pluie. Je n’étais pas en forme, j’ai beaucoup toussé, près d’un collègue qui l’a attrapé depuis. Je suis revenu le lendemain, je n’avais pas du tout envie de venir. (...) Ces portes ouvertes sont pour moi assez dramatiques," raconte le professeur, avec encore aujourd’hui quelques difficultés à respirer.

Sur ses symptômes, Patrick Dard explique avoir eu "des diarrhées assez prononcées, un état de fatigue et un début de fièvre." Puis les problèmes respiratoires ont commencé deux jours après. "J’appelle le 15 et on me dit que c’est sans doute un état grippal." Patrick Dard se met en quarantaine mais admet ne pas faire le lien avec le coronavirus. "Je pensais vraiment que j'avais la grippe", dit-il.

J'ai appelé mon médecin urgentiste, on m'a envoyé les pompiers et ça s'est compliqué très vite.

Patrick Dard, professeur guéri du coronavirus
Partager la citation

La semaine qui a suivi, le professeur raconte que son état s'est amélioré. "Ça allait beaucoup mieux donc je me suis dit que c’était bien une grippe. Ma mère en Savoie s’inquiétait. Elle m’a donc appelé en début d’après-midi et là c’est la catastrophe." Patrick Dard a soudainement du mal à respirer. "J’ai appelé mon médecin qui est urgentiste aux hôpitaux de Strasbourg, on m’a envoyé les pompiers et ça s’est compliqué très vite."

Un lien probable avec le rassemblement évangélique

À lire aussi
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France (illustration) Ehpad
Coronavirus : une prime de 1.500 euros promise aux salariés des Ehpad Korian

Il faut rappeler que Patrick Dard se trouve au moment des faits dans un foyer d'épidémie. Peu de temps avant, un rassemblement évangélique à Mulhouse a fait beaucoup de contaminés. Le professeur affirme y avoir pensé lors des portes ouvertes. "J'ai eu un échange à ce propos avec ma direction, je souhaitais que les portes ouvertes soient annulées comme dans différents lycées du secteur", raconte-t-il.

"Le scénario que j'ai décrit s'est déroulé exactement comme je l'ai décrit. La seule variante que je n'avais pas prise en considération c'est que j'étais la première personne à être touchée," déplore-t-il. Aujourd'hui Patrick Dard est rentré chez lui le 24 mars, affaibli mais guéri, et est toujours suivi par l'hôpital.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Hôpitaux Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants