2 min de lecture Vaccin

Coronavirus : faudra-t-il se faire vacciner si on a déjà eu le virus ?

La Haute autorité de santé, qui a autorisé en France l'utilisation du vaccin de Pfizer et BioNTech, considère qu'il n'est pas nécessaire "à ce stade" de vacciner les personnes qui ont déjà été infectées.

Un vaccin contre la maladie du coronavirus (illustration)
Un vaccin contre la maladie du coronavirus (illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Si le nouveau coronavirus est apparu il y a plus d'un an désormais, la recherche sur la durée d'immunité qu'offre le virus n'a à ce stade pas offert de réponse précise. Quelques rares cas de réinfections ont été signalés à travers le monde, et les études à ce sujet ont offert des réponses variées, avançant que l'immunité pourrait durer de trois mois à plusieurs années.

La Haute autorité de santé (HAS), qui a par ailleurs autorisé la distribution, en France, du vaccin co-produit par Pfizer et BioNTech, a par ailleurs précisé "ses recommandations sur la priorisation des publics cibles" dans un communiqué publié le 18 décembre et aborde, notamment, la question des personnes déjà contaminées.

Une question que tranche rapidement la HAS : "À ce jour, les données ne permettent pas de savoir s’il y a un bénéfice à vacciner les personnes qui ont déjà été infectées par le SARS-CoV-2". 

Pour justifier son choix, l'autorité souligne le "faible" nombre de réinfections avérées, mais précise que les personnes concernées "doivent pouvoir être vaccinées si elles le souhaitent" en respectant, de façon "préférable", un délai de trois mois entre l'infection et la vaccination.

Pas de danger à se faire vacciner après avoir été malade

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : près de 500.000 Français ont pris rendez-vous vendredi

Dans son communiqué, la HAS indique cependant que "les données dont on dispose avec un recul moyen de 3 mois montrent qu’il n’y a pas d’effet indésirable grave particulier lorsqu’une personne ayant déjà eu la Covid-19 se fait vacciner". Elle affirme par ailleurs qu'un simple prélèvement sérologique, sans réalisation de test, ne peut suffire pour déterminer que l'on a été contaminé.

La première vaccination en France a été effectuée le dimanche 27 décembre, à Sevran (Seine-Saint-Denis). La campagne de vaccination concernera dans un premier temps les personnes habitant les Ehpad, ainsi que les personnes à risque qui travaillent dans ces établissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants