2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : qu'est-ce que les tests antigéniques nouvellement autorisés ?

Afin de décharger les laboratoires, les tests antigéniques sont officiellement autorisés pour dépister le coronavirus.

Covid-19 : nouveaux cas, tests, eaux usées... Des indicateurs alarmants ? (illustration)
Covid-19 : nouveaux cas, tests, eaux usées... Des indicateurs alarmants ? (illustration) Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Aude Solente et AFP

Un arrêté publié au Journal Officiel, ce mercredi 16 septembre, officialise l'autorisation des tests rapides "antigéniques" du coronavirus. Ils seront autorisés pour réaliser des opérations de dépistage dans la population générale, mais pas pour les personnes avec des symptômes ou les "cas contacts". Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que la France en avait commandé 5 millions ce jeudi 17 septembre. 

Comme le précise l'arrêté, cette mesure devrait permettre de décharger les laboratoires pris d'assaut ces dernières semaines."Des opérations collectives de dépistage par des tests rapides nasopharyngés d'orientation diagnostique antigéniques peuvent être autorisées par le ministre chargé de la Santé, sur proposition des directeurs généraux des agences régionales de santé intéressés, (...) afin notamment de décharger les laboratoires de biologie médicale de certaines patientèles et d'améliorer les délais de transmission des résultats des tests RT-PCR" explique le texte.

Comment fonctionnent ces tests ?

Les tests antigéniques sont, comme le test  RT-PCR, également réalisés à partir de prélèvements dans les narines, par écouvillon. En revanche, ils ne nécessitent pas une analyse en laboratoire. Plus rapide donc que le test de référence, le test antigénique ne cherche pas le même signe de la présence du virus que le test PCR. Le premier repère des protéines du virus en 15 à 20 minutes quand le second cherche le code génétique de la covid. 

En cas de résultat positif, le test antigénique "doit être confirmé par la réalisation" d'un test RT-PCR, qu'il n'a donc pas vocation à remplacer. 

À lire aussi
Contre le coronavirus il est essentiel de bien se laver les mains coronavirus
Coronavirus : les réflexes à conserver après l'épidémie selon Michel Cymes

Le texte précise également que ces tests ne concernent pas les personnes présentant des symptômes d'infection au coronavirus, ni les personnes ayant été en contact avec des malades.

Le même arrêté ajoute par ailleurs les masseurs-kinésithérapeutes à la liste des professionnels de santé autorisés à réaliser les prélèvements naso-pharyngés. Ils peuvent les effectuer "lorsque les laboratoires de biologie médicale ne disposent pas du nombre de personnels nécessaires" et après "avoir suivi une formation spécifique à la réalisation de l'examen".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Test Laboratoire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants