2 min de lecture Santé

Coronavirus : ce que l'on ignore encore

Taux de mortalité, origines et délai de contagion, le coronavirus, baptisé Covid-19, interroge les scientifiques à plus d'un titre. Explications.

Carte de propagation de l'épidémie de Coronavirus
Carte de propagation de l'épidémie de Coronavirus Crédit : Capture d'écran
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le coronavirus, officiellement baptisé, mardi 11 février, Covid-19, a déjà provoqué la mort de 1.016 personnes sur plus de 42.600 cas confirmés en Chine continentale. Dans le monde, quatre personnes sont décédées et on compte environ 400 cas de contamination. 

Ce virus, qui se transmet essentiellement par voie respiratoire et par contact physique, pose encore des questions, notamment concernant le taux de mortalité, ses origines et le délai de contagion.

On sait que le Covid-19 est plus mortel que la grippe saisonnière, mais moins virulent que les précédentes épidémies liées à un coronavirus, même si l'on ne connaît pas encore avec précision son taux de mortalité. Les estimations de taux de mortalité doivent être prises avec prudence puisque l'on ignore combien de personnes sont réellement infectées.

Un taux de mortalité estimé à 1% dans le monde

Dans une étude rendue publique, lundi 9 février, des chercheurs de l'Imperial College de Londres estiment le taux de mortalité à 18% parmi les cas détectés dans la province de Hubei, épicentre de l'épidémie.

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news


En revanche, au niveau mondial, ils l'évaluent à "environ 1%", avec une fourchette d'incertitude allant de 0,5% à 4%. Pour cela, ils se basent sur la proportion de cas positifs parmi les passagers rapatriés vers le Japon et l'Allemagne, en intégrant une estimation des cas qui ne présentent pas de symptômes.

Quand devient-on contagieux ?

Rappelons qu’en-dehors de la Chine, le coronavirus a tué deux personnes, une aux Philippines et une autre à Hong Kong, et plus de 400 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. Mais quand devient-on contagieux ? C'est l'une des questions-clé pour les scientifiques

Initialement, ils estimaient que la contagion démarrait "plusieurs jours après le début des symptômes", comme pour le Sras, explique à l'AFP le Professeur Arnaud Fontanet, de l'Institut Pasteur. Mais les experts pensent maintenant qu'elle pourrait débuter plus tôt, au tout début des symptômes, voire avant. Selon le Pr Fontanet, la part des contagions dues à des malades sans symptôme "reste probablement limitée". En effet, la toux est un vecteur important de transmission du virus, or, un patient sans symptôme ne tousse pas.

Le pangolin : vecteur du virus ?

Le nouveau coronavirus est sans doute né chez la chauve-souris, mais les scientifiques pensent qu'il est passé par une autre espèce avant de se transmettre à l'homme. Des chercheurs chinois ont affirmé que cet animal intermédiaire pourrait être le pangolin, petit mammifère à écailles menacé d'extinction. 

La communauté scientifique internationale a jugé cette hypothèse plausible, en ajoutant toutefois qu'elle devait être vérifiée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants