1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : appel à la vigilance dans le Grand Est

Les autorités ont appelé ce lundi 20 juillet à la plus grande vigilance et au respect des gestes barrières après avoir constaté une augmentation des cas ces derniers jours dans la région Grand Est.

Éternuer dans son coude fait partie des gestes barrières.
Éternuer dans son coude fait partie des gestes barrières. Crédit : Koen Van WEEL / ANP / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

Les responsables de la région Grand Est ont rappelé l'importance des gestes barrières et le port du masque obligatoire, car une augmentation des cas est constaté. Trente foyers épidémiques ont été identifiés dans la zone. "Un relâchement a été observé un peu partout. Le virus circule encore", a mis en garde la préfète du Grand Est, Josiane Chevalier.


En effet, le taux de reproduction du virus (Ro) dans le Grand Est est ce lundi 20 juillet de 0,98 (contre 0,72 au début du mois de juillet). Un taux en nette augmentation mais il reste en dessous de la moyenne nationale (1,18)

Elle rappelle aussi qu'une confinement serait pratiquement impossible à mettre en place et extrêmement coûteux. "Un confinement coûte 10 milliards d'euros par semaine, d'où l'importance de la prévention", a-t-elle ajouté.

"Il y a une chose que je vois réapparaître et qui est à bannir, ce sont les bises : arrêtez de vous embrasser, c'est comme ça que le virus est transmis" insiste Marie-Ange Desailly-Chanson, directrice générale de l' ARS Grand Est.

Le port du masque est obligatoire dès ce lundi

À lire aussi
Couvre-feu à Nice, en mars 2020 (illustration) coronavirus
Coronavirus : peut-on contester légalement le couvre-feu ?

Le port du masque dans les lieux publics clos est donc obligatoire depuis ce lundi. Une règle qui s’accompagne de sanctions pour ceux qui ne la respectent pas : ils risquent 135 euros d'amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants