1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : 25.000 nouveaux cas en 3 jours et 28 départements en rouge, où en est-on ?

Le quart des départements sont désormais en rouge et près de 25.000 nouveaux cas ont été détectés en trois jours. On ne parle pas d'une deuxième vague mais d'une augmentation continue depuis le début de l'été. Où en est-on ce lundi 7 septembre ?

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : 25.000 nouveaux cas en 3 jours et 28 départements en rouge, où en est-on ? Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Odile Pouget édité par Sarah Belien

Le circule circule activement et le nombre de nouveaux cas ne fait que grimper : 25.000 nouvelles personnes infectées en trois jours. Si l'on ne parle pas d'une deuxième vague, on peut parler d'une augmentation continue depuis le début de l'été. Cela coïncide avec l'augmentation des dépistages mais pas seulement.

La preuve par les chiffres. Depuis le mois de juillet, les dépistages ont été multipliés par plus de deux et le nombre de cas, lui, a été multiplié par 12. L'indicateur le plus préoccupant est le taux de positivité, c'est-à-dire le pourcentage de cas positifs sur l’ensemble des personnes testées sur sept jours. Ce taux augmente, certes doucement, mais très régulièrement : 4,9 hier, 4,3 en milieu de semaine. À titre de comparaison, on en était à un peu plus de 2% début août.

Ce sont en très grande majorité de jeunes adultes qui sont aujourd'hui contaminés. Entre 15 et 44 ans. Et dans cette tranche d'âge, les plus touchés ont entre 20 et 29 ans, avec un taux de positivité à plus de 8%. C'était quatre fois moins il y a un mois. Des jeunes qui ne font heureusement pas de formes graves de la Covid, d'où, pour le moment, un nombre de cas en réanimation inférieur à 500 sur tout le territoire.

Au plus fort de la crise, on était monté à plus de 7.000 réanimations. C'était début avril. Mais attention, selon Santé publique France, on commence à voir une légère augmentation des cas chez les plus de 65 ans, considérés comme une population à risques.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
coronavirus
Vaccin : "On prend un pari" en espaçant les deux injections, selon Dominique Costagliola

 

Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants