2 min de lecture Santé

Coronavirus : "140 lits disponibles mais ça ne suffira pas", alerte le chef des urgences de Mulhouse

INVITE RTL - Le Grand-Est, foyer de l'épidémie du Covid-19, affronte une crise sanitaire devenue critique. Marc Noizet, chef des urgences à l'hôpital de Mulhouse, revient sur cette situation.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Coronavirus : "Une soixantaine de patients hospitalisés par jour", déclare Marc Noizet Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Venantia Petillault

Face à la surcharge des services de réanimation, le Grand Est, à l'épreuve du coronavirus, affronte une situation critique. Le docteur Marc Noizet, chef des urgences de l'hôpital de Mulhouse, détaille la situation au sein même de l'hôpital, au micro de RTL.

"L'épidémie continue à évoluer dans le département du Haut-Rhin. Nous n'avons pas d'infléchissement des chiffres. Nous avons connu un week-end un petit peu plus calme sur le nombre de patients accueillis dans l'établissement, mais avec une nette augmentation depuis ce mardi 24 mars. Notamment pour les patients nécessitant d'être hospitalisés pour avoir un support d'oxygénothérapie, où nous avons une soixantaine de patients hospitalisés par jour et qui viennent complètement engorger les structures hospitalières qui disposent aujourd'hui de lits spécifiques d'accueil pour ces patients infectés par le coronavirus, explique le chef des urgences. Malgré les efforts faits par tous les établissements du secteur, nous n'avons plus aujourd'hui de capacité de les accueillir dans des situations satisfaisantes. Il va falloir trouver des solutions supplémentaires".

Alors que l'hôpital militaire a posé ses bases et a mis à disposition de l'hôpital 30 lits supplémentaires, Marc Noizet estime que cela ne suffira pas : "Nous avons une quinzaine à une vingtaine de patients sur tout le département, qui nécessitent une prise en charge sur des lits de réanimation - sur le secteur de Mulhouse c'est à peu près deux tiers de ces chiffres là - mais nous disposons de 100 à 110 lits de réanimation. L'hôpital militaire a posé ses bases disposent de 30 lits supplémentaires mis à notre disposition, donc nous avons 140 lits disponibles, mais cela ne suffira pas. Cela nous oblige à utiliser des moyens de transfert vers l'extérieur du département ou de la région, pour trouver des places pour chacun de ces patients."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Épidémie Haut-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants