1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. 1er mai : les conseils de Michel Cymes pour améliorer le bien-être au travail
1 min de lecture

1er mai : les conseils de Michel Cymes pour améliorer le bien-être au travail

ÉCLAIRAGE - Sommeil, télétravail, alimentation... Michel Cymes propose des solutions concrètes pour les entreprises et les salariés afin de trouver un terrain gagnant-gagnant et favoriser le bien-être au travail.

 Un salarié participe à une vidéoconférence alors qu’il travaille de chez lui le 14 mai 2020 à Vertou (illustration).
Un salarié participe à une vidéoconférence alors qu’il travaille de chez lui le 14 mai 2020 à Vertou (illustration).
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Michel Cymes & Cassandre Jeannin

Toutes les études et tous les sondages vont dans le même sens : mieux les salariés se portent, plus ils sont performants. Les entreprises admettent que lorsqu'elles se préoccupent de la santé et du bien-être, elles sont globalement plus performantes que celles qui ne le font pas. 

Il existe deux leviers majeurs pour les entreprises et les salariés : le sommeil et le télétravail. Il est temps que les entreprises encouragent la micro-sieste sur le lieu de travail, ou en tout cas qu’elles n’en fassent pas tout un plat quand certains de leurs salariés demandent des lieux de repos. Tout le monde peut y gagner, à commencer par l’entreprise, car un salarié dont les batteries sont rechargées sera plus productif. 

Pour ce qui est télétravail, avec la technologie, et encore plus en période de pandémie, il n’est plus indispensable d’être physiquement présent pour échanger avec ses collègues. Une étude réalisée par l’université de Stanford a montré qu’un employé qui travaille de chez lui est 13% plus productif qu’au bureau. 

Le télétravail permet d’équilibrer sa vie privée et sa vie professionnelle, de réduire la fatigue due aux transports et, en conséquence d’être en meilleure santé physique et mentale… Le tout est de fixer des objectifs concrets et réalistes.

Faire attention à l'alimentation

À lire aussi

Dans les cantines des entreprises, on déjeune. C’est normal, c’est fait pour. Mais on pourrait aussi s’informer. La cantine, c’est l’endroit idéal pour sensibiliser les gens à la nécessité d'adopter le rituel des 5 fruits et légumes par jour. À charge pour les ressources humaines d’organiser des ateliers d’information ou d’initiation, plutôt que de multiplier les distributeurs de malbouffe dans les couloirs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/