1 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : vers un allégement du télétravail ?

Si l'exécutif a mis en avant depuis plusieurs semaines l'importance du télétravail, il commence à présent à ouvrir la voie à une évolution des règles en vigueur.

Une femme portant son masque chez elle en télétravail (Image d'illustration).
Une femme portant son masque chez elle en télétravail (Image d'illustration). Crédit : Ivan Samkov / Pexels
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

Régulièrement depuis le début de la crise sanitaire, et tout particulièrement au cours des trois confinements, l'exécutif a insisté sur la nécessité de télétravailler lorsque cela était possible. "Le télétravail est une obligation", réaffirmait la ministre du Travail il y a quelques jours seulement, le 19 avril, sur France Inter.

Mais alors que le gouvernement a commencé à fixer un calendrier pour le déconfinement à partir du 3 mai, de possibles allégements pourraient arriver au cours du mois prochain. Élisabeth Borne a annoncé que les partenaires sociaux seraient consultés ce lundi 26 avril pour "faire évoluer les règles à partir de la mi-mai".

C'est à ce moment que démarrera la réouverture des "commerces, terrasses, certains établissements culturels", a rappelé la ministre, "on aura aussi à faire bouger les règles sur le télétravail".

Sur LCI, celle-ci s'est par ailleurs réjouie de l'augmentation du télétravail constatée au cours de ce troisième confinement, assurant que 78% des actifs qui peuvent travailler de chez eux le faisaient, contre 65% auparavant. Dans une étude du mois de décembre, l'Institut Pasteur assurait "le télétravail est associé à une diminution de 30% du risque d’être infecté".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants