3 min de lecture Ligue des champions

RB Leipzig-PSG : 7 informations à connaître sur le club allemand avant la demi-finale

ÉCLAIRAGE - Créé de toute pièce en 2009, l'adversaire du Paris Saint-Germain en demi-finale de Ligue des champions, mardi 18 août (21h), s'appuie sur la jeunesse, dans son effectif comme sur le banc.

Le jeune coach de Leipzig Julian Nagelsmann livre ses dernières consignes le 13 août 2020 à Lisbonne
Le jeune coach de Leipzig Julian Nagelsmann livre ses dernières consignes le 13 août 2020 à Lisbonne Crédit : LLUIS GENE / AFP / POOL
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Pour la deuxième année de suite, l'un des deux finalistes de la Ligue des champions sera inédit, dimanche 23 août (21h). En se débarrassant de l'Atlético de Madrid avant la prolongation (2-1), le RB Leipzig a rejoint le Paris Saint-Germain dans le dernier carré, jeudi 13 août. Le club allemand n'avait encore jamais dépassé la phase de groupes. Il fallait remonter à 1995 pour trouver trace d'une demie du PSG, perdue face au Milan AC.

L'an passé, c'est Tottenham qui avait bousculé la hiérarchie en se hissant jusqu'à la dernière marche, avant de tomber face à Liverpool (six sacres dans l'épreuve reine) en finale (2-0). Avant 2019, les précédents nouveaux finalistes avaient été Arsenal en 2006 et Monaco en 2004. Si Manchester City ou Lyon sont aussi du rendez-vous du 23 août, un club s'ajoutera au palmarès pour la première fois depuis Chelsea en 2012. Quant à la dernière finale avec deux novices, elle date de 1991 : Étoile rouge de Belgrade - Marseille (0-0 a.p., 5 t.a.b à 3).

Le Bayern Munich et le FC Barcelone, les deux seuls clubs déjà titrés encore en lice, peuvent encore écarter cette dernière hypothèse. Les géants allemand et espagnol s'affrontent vendredi 14 août (21h). Le vainqueur retrouvera celui de City-OL, qui se jouera le lendemain à Lisbonne. Pendant ce temps, le PSG poursuit la préparation de sa demi-finale et peut se concentrer totalement sur son prochain adversaire.

1. Un club créé de toute pièce en 2009

Leipzig, c'est l'ascension fulgurante d'un club créé de toute pièce il y a 11 ans. Le 19 mai 2009, le groupe de boissons énergisantes Red Bull du milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz, déjà propriétaire du RB Salzbourg et des Red Bulls de New York, rachète pour 350.000 euros le SSV Markändstadt, pensionnaire de 5e division situé à 13 km de Leipzig, dans l'ancienne Allemagne de l'Est.

2. RB ne signifie pas Red Bull

À lire aussi
Les joueuses lyonnaises ont remporté, en 2019, une quatrième Ligue des champions consécutive, créant un nouveau record. Ligue des champions
VIDÉO - Ligue des champions féminine : la danse de la victoire des joueuses de l'OL

Pour contourner la règle interdisant le "naming" en Allemagne, le club est baptisé Rasen Ballsport Leipzig. Il ne lui faudra que sept ans pour grimper jusqu'en première division, au terme de la saison 2015-2016, après s'être appuyé sur des jeunes espoirs comme Joshua Kimmich (aujourd'hui au Bayern Munich) ou Yussuf Poulsen (toujours au club). 

3. Gérard Houllier s'est impliqué

En juin 2012, Dietrich Mateschitz fait également appel au Français Gérard Houllier, à qui il offre un poste de "directeur mondial de la branche football" du groupe Red Bull. L'ancien sélectionneur des Bleus, coach du PSG, de Liverpool ou de l'OL reviendra à Lyon en 2016 en tant que "conseiller extérieur".

4. Timo Werner n'est plus là

Dès sa première saison en Bundesliga, Leipzig termine 2e derrière le Bayern Munich, notamment grâce à son jeune attaquant Timo Werner, auteur de 21 buts. En quatre saisons, l'Allemand de 24 ans en inscrira 78 en 127 matches de championnat. Mais le RB ne peut plus compter sur lui en Ligue des champions à Lisbonne : le 18 juin dernier, il s'est engagé avec Chelsea contre une somme estimée à 50 millions d'euros.

5. Un coach de 33 ans

La réussite de Leipzig est aujourd'hui incarnée par un autre prodige, son entraîneur, Julian Nagelsmann, en poste depuis le début de la saison 2019-2020 après trois ans à Hoffenheim. Âgé de 33 ans, celui qui est souvent présenté comme l’héritier de l'Espagnol Pep Guardiola (49 ans, Manchester City) est le plus jeune coach de l'histoire à s'être qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions.

6. Quatre Français dont Upamecano et Nkunku

Cette jeunesse se retrouve dans l'effectif, le plus jeune des équipes présentes à Lisbonne avec une moyenne d'âge de 23 ans. Quatre Français y figurent, dont deux étaient titulaires face à l'Atlético de Madrid en quart (ainsi qu'en 8e aller contre Tottenham) : le défenseur central Dayot Upamecano (21 ans) et l'attaquant Christopher Nkunku (22 ans), ancien joueur du PSG.

7. Des "anciens" de moins de 30 ans

Tous deux sont internationaux espoirs, comme Ibrahima Konaté (21 ans) et Nordi Mukiele (22 ans), entré en jeu à la fin du quart de finale. À côté d'eux, l'Autrichien Marcel Sabitzer (26 ans), le Slovène Kevin Kampl (29 ans) et l'Allemand Marcel Halstenberg (28 ans) font figure d'anciens dans le dernier 11 titulaire. Contre l'Atlético, le plus âgé était le gardien Peter Gulacsi du haut de ses 30 ans, fêtés le 6 mai dernier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Paris Saint-Germain Kylian Mbappé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants