2 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : un retrait du Qatar à court terme est-il envisageable ?

ÉCLAIRAGE - Deux ans après la fameuse "remontada" subie à Barcelone, tout se complique encore un plus pour Paris après l'élimination en 8es de finale de la Ligue des champions face à Manchester United.

L'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani et le président du PSG Nasser Al-Khelaifi en février 2018 à Doha
L'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani et le président du PSG Nasser Al-Khelaifi en février 2018 à Doha Crédit : KARIM JAAFAR / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Nicolas Georgereau

Tremblement de terre et nouvel accident industriel pour le PSG : vainqueurs 2-0 à l'aller en Angleterre, les hommes de Thomas Tuchel ont donc été éliminés en 8es de finale retour de la Ligue des champions par Manchester United (1-3). À qui la faute ? Comment est ce possible ?

Les joueurs se demandent encore comment ce nouveau naufrage a pu se produire. C'est d'abord l'histoire un sabordage individuel avec les deux buts cadeaux offerts par le défenseur Thilo Kehrer et le gardien Gianluigi Buffon, le rendement insuffisant des Julian Draxler, Kylian Mbappé ou Angel Di Maria, alors que les Parisiens pouvaient empêcher un suspens inutile. Collectivement, ensuite, on revient à un mal profond : le mental, malgré des joueurs expérimentés comme Dani Alves. Le PSG s'est rendu vulnérable.

Deux ans après la fameuse "remontada" subie à Barcelone, tout se complique encore un plus pour le club de la capitale. Cette élimination s'avère catastrophique pour l'image renvoyée à l'international, la crédibilité du projet ou encore les finances, à court terme avec 20 à 30 millions d'euros de manque à gagner mais aussi à moyen terme pour les négociations avec des sponsors. 

Raisons stratégiques et diplomatiques

À lire aussi
L'olympique Lyonnais, vainqueur de la Ligue des Champions 2019 Ligue des champions
Ligue des Champions : l'OL et le PSG connaissent leurs adversaires

Il y a aussi la question de l'organigramme : du président Nasser Al-Khelaïfi aux joueurs en passant par le directeur sportif Antero Henrique, qui est réellement à sa place ? Côté mercato, les concurrents du PSG possèdent des arguments tombés du ciel pour courtiser dès cet été les Neymar, Kylian Mbappé, Marco Verratti...

Dernière question : est-il imaginable que les investisseurs qataris se désengagent à court terme ? A priori, cela semble improbable, pour des raisons stratégiques et diplomatiques. Le Qatar, qui doit organiser la Coupe du Monde en 2022, a besoin de rester ancré dans le football international avec le PSG. Un retrait pour des raisons sportives lui ferait perdre la face. Mais après 2022...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Ligue des champions Manchester United
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797149092
PSG : un retrait du Qatar à court terme est-il envisageable ?
PSG : un retrait du Qatar à court terme est-il envisageable ?
ÉCLAIRAGE - Deux ans après la fameuse "remontada" subie à Barcelone, tout se complique encore un plus pour Paris après l'élimination en 8es de finale de la Ligue des champions face à Manchester United.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-un-retrait-du-qatar-a-court-terme-est-il-envisageable-7797149092
2019-03-07 15:31:12
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TiBOqUhSzKd_L_1e7H88uw/330v220-2/online/image/2018/0307/7792532791_000-10b6vz.jpg