1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. On refait le match : Noël Le Graët invité exceptionnel à un mois de l'élection à la FFF
2 min de lecture

On refait le match : Noël Le Graët invité exceptionnel à un mois de l'élection à la FFF

INVITÉ RTL - Projet, âge, vision de l'avenir, façon de gouverner... Candidat à un quatrième mandat de président de la Fédération française de football, Noël Le Graët répond à toutes les questions et toutes les critiques dans l'émission On refait le match du samedi 13 février.

Noël Le Graët le 10 décembre 2015
Noël Le Graët le 10 décembre 2015
Crédit : AFP
On refait le match : Noël Le Graët invité exceptionnel à un mois de l'élection à la FFF
38:59
On refait le match du samedi 13 février : les débats
39:11
On refait le match reçoit Noël Le Graët, Président de la FFF
01:20:58
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Élu président de la Fédération française de football pour la première fois en juin 2011, réélu en décembre 2012 puis en mars 2017, Noël Le Graët (79 ans) sera candidat à un quatrième mandat le samedi 13 mars prochain. Il aura en face de lui deux adversaires, Frédéric Thiriez et Michel Moulin, qui ont déjà eu l'occasion de présenter leur programme et leur vision du football dans l'émission On refait le match.

Samedi 13 février, c'est au tour du président sortant de s'exprimer dans l'émission présentée par Christian Ollivier, avec à ses côtés Philippe Sanfourche et Baptiste Desprez. Première question sur son âge, 79 ans. "Je préfère l'expérience à ceux qui n'en n'ont pas", répond à ses adversaires le natif de Guingamp, dans les Côtes-d'Armor. Il confie par ailleurs que ses neuf petits-enfants lui ont dit "vas-y papy, reste à la Fédé".

Le moment de la succession n'était donc pas venu "parce que je souhaitais continuer. Mais il se trouve que dans l'équipe actuelle, il est probable qu'il y ait un futur président de Fédération, souligne 'NLG'. Ceci dit, il faut être indépendant complètement. Je pense à Marc Keller, qui est jeune et qui a du talent. Il faut vendre Strasbourg ou quitter le club, et ce n'est pas si facile qu'on le pense. Quand j'ai dû quitter Guingamp, il y a un petit côté crève-cœur".

Didier ferait un président de Fédération remarquable

Noël Le Graët

Si Noël Le Graët adoube Marc Keller, il pense aussi que "très franchement, Didier (Deschamps, ndlr) ferait un président de Fédération remarquable". Pour quelles raisons ? "D'abord, les qualités sportives, vous les connaissez. Il sait compter et il a des contacts agréables avec nos sponsors, ça compte, avec vous tous. Ceci dit, je ne le vois pas (...), après le Qatar dire : 'allez, ça m'intéresse'. Je ne crois pas. J'aurais aimé".

À lire aussi

Pour revenir à l'élection du 13 mars, Noël Le Graët craint-il Frédéric Thiriez et Michel Moulin ? "La crainte ne fait pas partie... Quand on est candidat, on doit d'abord bien préparer ses dossiers, ne pas être certain de gagner, ce serait une erreur monumentale. Donc dès la semaine prochaine je vais commencer un tour de France". 

Toute l'actualité passée au crible

Le président de la "3F" précise ensuite les contours de son projet. Sur sa liste figurent notamment Jean-Michel Aulas, "quelqu'un de remarquable, d'intelligent, qui travaille, qui prépare tous ses dossiers", et Jamel Sandjak, 61 ans, le président de la Ligue Paris-Île-de-France, qui fut autrefois son adversaire.

Noël Le Graët livre enfin son regard sur tous les sujets de l'actualité du ballon rond, de la crise économique et sanitaire qui frappe les clubs à l'éventuelle participation de Kylian Mbappé aux Jeux Olympiques de Tokyo en passant par son avis sur le nombre de clubs que doit compter la Ligue 1. "J’ai été président de la Ligue pas mal de temps et j'étais passé à 18, rappelle-t-il (...) Quand je suis parti, ils sont repassés à 20".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/