1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : pourquoi la France devra se méfier des Hongrois
2 min de lecture

Euro 2021 : pourquoi la France devra se méfier des Hongrois

ÉCLAIRAGE - Pour son deuxième match dans la compétition, ce samedi 19 juin à Budapest (15h), la France affrontera la Hongrie dans ce qui, sur papier, semble être leur match le plus abordable du début de tournoi.

Willi Orbán et Loïc Nego lors du match de barrage de l'Hongrie contre l'Islande le 12 novembre 2020 à Budapest.
Willi Orbán et Loïc Nego lors du match de barrage de l'Hongrie contre l'Islande le 12 novembre 2020 à Budapest.
Crédit : Attila KISBENEDEK / AFP
Victor Goury-Laffont

En découvrant le tirage au sort du groupe F, Didier Deschamps redoutait certainement plus les confrontations face aux Allemands et aux Portugais que contre la sélection hongroise, 37e au classement Fifa. Après avoir battu la Mannschaft (1-0), les Bleus s'apprêtent à défier la Hongrie, qui semble être l'équipe la plus faible de la poule, mais dont le style de jeu défensif pourrait jouer un tour aux hommes de Didier Deschamps.

Malgré un score final peu flatteur (0-3), les Hongrois ont résisté 84 minutes face aux champions d'Europe en titre, avant que l'ancien lorientais Raphaël Guerreiro ne libère le Portugal et que Cristiano Ronaldo devienne le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro (11 buts), en inscrivant un doublé tardif (87e, 90e+2).

Avant l'avalanche de buts portugais, les joueurs du sélectionneur Marco Rossi ont proposé un jeu ultra-défensif, avec une défense à 5 structurée autour de Willi Orbán, joueur du RB Leipzig et homme fort de la sélection, qui a permis aux Hongrois de limiter la dangerosité des offensives de CR7 et ses coéquipiers.

Lorsque les Portugais sont parvenus à se frayer un chemin vers les buts, ils ont longtemps buté sur un très grand portier hongrois, Péter Gulácsi, lui aussi titulaire à Leipzig. À quelques centimètres près, la Hongrie aurait pu signer un des plus grand hold-up du début de la compétition. À la 80ème minute, alors que le score était encore de 0-0, les Magyars se sont vu refuser un but pour une position de hors-jeu de Szabolcs Schön.

Un défi nouveau pour l'équipe de France

À lire aussi

La match à venir s'annonce donc bien différent que celui face aux Allemands pour les joueurs de Didier Deschamps. Face à la sélection à l'esprit offensif de Joächim Low, les Français sont parvenus à trouver des espaces dans le dos de la défense allemande, particulièrement après l'ouverture du score sur un but contre son camp de Mats Hummels (20e).

Grâce aux espaces offerts, Kylian Mbappé a pu faire parler sa vitesse, et est passé proche d'alourdir le score a plusieurs reprises. Le Parisien a failli obtenir un penalty pour son équipe après que Mats Hummels se soit livré à un tacle litigieux alors que l'attaquant se présentait seul face aux cages allemandes (78e), et aurait pu offrir un but, finalement refusé pour hors-jeu, à Karim Benzema sur une contre-attaque rapide (85e).

À Budapest, devant plus de 60.000 spectateurs bruyants et en très grande majorité hongrois, les Bleus devront faire déjouer un bloc compact et tenter de marquer rapidement, pour éviter de subir les mêmes frayeurs que les Portugais au premier match.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/