1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : les gestes barrières ont-ils été respectés pour France-Bulgarie ?
2 min de lecture

Euro 2021 : les gestes barrières ont-ils été respectés pour France-Bulgarie ?

FACT CHECKING - Si les images montraient de nombreux spectateurs entassés dans une même tribune, ceux-ci étaient en réalité dispersés dans des zones qui n'ont pas été capturées par les caméras.

Des supporters attendent dans les tribunes du Stade de France avant le début de France-Bulgarie, le 8 juin.
Des supporters attendent dans les tribunes du Stade de France avant le début de France-Bulgarie, le 8 juin.
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Fact Checking du 11 juin 2021
02:45
L'UEFA a-t-elle le droit de faire modifier le maillot de l'Ukraine ?
02:51
Euro 2021 : les gestes barrières ont-ils été respectés pour France-Bulgarie ?
02:45
Euro 2021 : l'UEFA a-t-elle le droit de faire modifier le maillot de l'Ukraine ?
02:51
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

Ce soir, vendredi 11 juin, à 21h, c’est le début de l’ Euro 2021… Difficile d’y échapper alors que les supporters sont au pic de la motivation derrière les bleus, et notamment cette semaine avec la rencontre France-Bulgarie au Stade de France. Pour la première fois depuis les finales de la coupe de France et de la coupe de la ligue a l’été 2020, du public était présent dans les tribunes.

Depuis trois jours, des photos accusent les organisateurs ne pas avoir respecté les distances entre spectateurs, de créer un cluster en plein air. "Ce n’est pas parce que c’est le foot qu’il faut s’affranchir des règles sanitaires", lit-on. 5.000 privilégiés étaient présents et les images montrent tous ces spectateurs dans la même tribune, avec 75.000 places libres dans le reste du stade. Il faut cependant rester prudent avec les images.

Comme l’explique Ouest-France, la retransmission télévisée occulte une partie du public dans la mesure où les spectateurs étaient installés de chaque côté des tribunes latérales. Certains en face de la caméra, d’autres, que l’on ne voyait pas à l’écran, derrière les bancs de touche des deux équipes. Les effets de caméra peuvent être trompeur.

Une question financière

Après la finale de la coupe de France, et déjà le regard posé vers les matchs test des bleus au mois de juin, le service de presse de la fédération française de football expliquait que : "c’est impossible de mettre des guichets et des stadiers partout. Cela coûterait beaucoup trop cher et on nous aurait reproché d’avoir mis en place une logistique trop chère alors qu’on peut mettre les gens au même endroit avec des gestes barrières".

À lire aussi

Un protocole a donc été mis en place : pass sanitaire, masque, gel hydro-alcoolique, un siège sur deux. La seule vrai dérogation était celle pour les spectateurs de ne pas respecter le couvre-feu, encore à 21h mardi, rien de plus.

Des règles différentes lors de l'Euro

À l'Euro, tous les participants veulent des supporters dans les stades mais il n’y a pas de contrainte sanitaire commune. Pour accéder à beaucoup de stades il faudra soit un certificat de vaccination complété, soit un test PCR de moins de 72 heures.

À Amsterdam, une attestation de vaccination complète ne suffira pas : les spectateurs devront aussi présenter un test négatif en plus. Du côté de Budapest, le personnel contrôlera la température des fans et refusera l'accès aux personnes ayant une température supérieure ou égale à 37,8°C. Dans certaines villes, les tests seront payants. Même pour le supporter il va falloir mouiller le maillot.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/