1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 et coronavirus : la finale va-t-elle être délocalisée ?
1 min de lecture

Euro 2021 et coronavirus : la finale va-t-elle être délocalisée ?

ÉCLAIRAGE - Le Royaume-Uni craint de ne pas héberger la finale, à cause des restrictions de déplacements liées à la Covid-19.

Des supporters hongrois lors du match de l'Euro 2021 face au Portugal.
Des supporters hongrois lors du match de l'Euro 2021 face au Portugal.
Crédit : BERNADETT SZABO / POOL / AFP
Marie Billon
Journaliste

La quarantaine de dix jours appliquée aux voyageurs venant de l'Union européenne risque-t-elle de pénaliser le Royaume Uni dans le cadre de l'Euro ? Le gouvernement de Boris Johnson a peur que l'UEFA délocalise la finale prévue à Londres, le 11 juillet.

Wembley pourraient perdre le privilège d'accueillir les demies et la finale au profit de la Hongrie. C'est Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, qui aurait prévenu le gouvernement britannique. 

Alors, pourquoi ce carton jaune ? Parce que tous les voyageurs venant de la longue liste dite "orange" doivent faire une quarantaine de dix jours. Or, tous les pays de l'Euro sont sur la liste orange, sauf la Turquie, qui est carrément sur la liste rouge. Bref, cela forcerait beaucoup de VIP, soit selon la presse britannique environ 2.500 officiels, politiques et sponsors notamment, à s'isoler pour éviter le carton rouge. 

Boris Johnson serait prêt à accorder un traitement spécial aux VIP. Pas de quarantaines pour eux. Tout ce petit monde serait admis à se promener vaillamment dans l'ombre. Le problème, c'est que le public britannique risque de se transformer en arbitre. Excédée, la population se prive de vacances à l'étranger cet été à cause de cette quarantaine alors les traitements de faveur, elle les aime autant qu'une faute non sifflée. Et puis, il y a le risque de contagion accrue, qui fait que certains ont carrément envie de se taper la tête contre le poteau. 

À lire aussi

Mais pour l'amour du foot, Boris Johnson semble prêt à tirer un but contre son camp sur le terrain déjà peu amical des sondages.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/