3 min de lecture Équipe de France de football

Équipe de France : "Il n'y a pas de formule magique" avec Giroud, explique Deschamps sur RTL

DOCUMENT RTL - Au lendemain de la qualification des Bleus pour l'Euro 2020, Didier Deschamps s'est longuement exprimé, notamment sur le cas de son attaquant Olivier Giroud.

>
Écoutez la 1re partie de l'entretien avec Didier Deschamps Crédit Image : Christophe Saidi / Sipa Press pour RTL | Crédit Média : Le service des sports de RTL | Durée : | Date :
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Le Service des Sports

Il reste un match à disputer dans les éliminatoires de l'Euro 2020, dimanche 17 novembre (20h45) en Albanie, mais l'essentiel est déjà acquis : l'équipe de France a sa qualification en poche pour la grande compétition qui se déroulera du 12 juin au 12 juillet prochain dans 12 villes d'Europe.

Quelques heures après la victoire difficilement acquise face à la Moldavie au Stade de France (2-1), Didier Deschamps a accordé un long entretien aux journalistes du service des sports de RTL, à Clairefontaine, aux côtés de son fidèle adjoint Guy Stéphan et de Benjamin Pavard dans un second temps. Du jeu de son équipe à la préparation à venir de l'Euro en passant par le paradoxe Olivier Giroud, le sélectionneur aborde tous les sujets avec franchise et sérénité.

"Après les matches, le sommeil est un peu difficile, mais quand le résultat est là c'est quand même mieux", lance d'abord "DD", avant d'entrer dans le vif du sujet : les critiques qui reviennent régulièrement sur le jeu de l'équipe de France, et notamment le manque d'actions flamboyantes. 

Pas dans une phase de qualification qu'on peut juger une équipe

Didier Deschamps
Partager la citation

"Peut-être hier sur la première mi-temps", concède-t-il, "mais il y en a eu sur les rassemblements de septembre et octobre. Le contenu dans l'ensemble du match était meilleur (...) Après il y a l'adversaire aussi. Même si ce n'est que la Moldavie, 175e au classement Fifa), je les ai jamais vu faire ça".

À lire aussi
Le 11 de départ des Bleus face à l'Albanie le 7 septembre 2019 à Saint-Denis Euro 2020
Équipe de France : l'Ukraine et la Finlande en amical fin mars avant l'Euro

"On a eu dans ces matches de qualification des très très bons contenus, pas tout le temps sur les 90 minutes, on n'a pas toujours eu l'efficacité, mais on a eu la maîtrise, on a laissé peu de choses à l'adversaire", poursuit l'homme aux 103 sélections en tant que joueur et 99 en tant que sélectionneurs. Pour lui, ce n'est de toute façon "pas dans une phase de qualification qu'on peut juger une équipe".

Giroud fait ce qu'il faut même sans jouer

Didier Deschamps
Partager la citation

Principal sujet de la deuxième partie de l'entretien, Olivier Giroud. L'attaquant de 33 ans ne joue quasiment plus du tout avec son club, Chelsea. En Bleu, il continue d'empiler les buts : encore 6 dans ces éliminatoires pour porter son total à 39. Quelle est donc la formule magique qui permet à Deschamps de le rendre si effiace ?

"Il n'y a pas de formule magique, assure le capitaine des Champions du Monde 1998. Déjà, c'est lui, par rapport à son mental et le fait qu'il est en très grande condition même s'il n'a pas le rythme. C'est quelqu'un qui est très 'fit' sur le plan athlétique, qui fait ce qu'il faut même sans jouer. Et après, le fait qu'il revienne là. Il sait qu'il a énormément de confiance en lui, de la part de ses partenaires aussi".

Même "pendant la Coupe du Monde (en Russie, ndlr) où il n'a pas marqué (...) il a été très très utile dans le jeu, peut-être pas pour marquer mais pour faire marquer. Voilà, c'est Olivier, dans un registre spécifique. On aime, on n'aime pas (...) Son parcours en équipe de France est quand même d'un très très grand niveau".

Il faudra qu'on s'adapte"

Didier Deschamps
Partager la citation

Sa place en sélection à terme est-elle menacée s'il ne change pas de club lors du mercato hivernal ? "Il le sait très bien que ça passe par plus de temps de jeu", souligne le sélectionneur, qui n'est toutefois nullement catégorique et aborde la question sous un autre angle : "Il y a un critère qui est important par rapport à une grande compétition : c'est la fraîcheur".

Enfin, sur l'Euro, son tirage au sort compliqué (il aura lieu le samedi 30 novembre mais sera peut-être revu et corrigé en mars), ses 12 villes, Didier Deschamps estime, comme toujours, qu'il "faudra qu'on s'adapte". Pour l'instant, Calirefontaine tient la corde pour servir de camp de base.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Euro 2020 Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants