1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Équipe de France : après 10 ans, Deschamps est-il toujours l'homme de la situation ?
2 min de lecture

Équipe de France : après 10 ans, Deschamps est-il toujours l'homme de la situation ?

Didier Deschamps fête ce lundi 15 août ses 10 ans à la tête des Bleus. L'occasion de se pencher sur son bilan, et son avenir.

Didier Deschamps le 13 juin 2022 au Stade de France
Didier Deschamps le 13 juin 2022 au Stade de France
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
William Vuillez

Il y a 10 ans jour pour jour, par un match nul 0-0 face à l'Uruguay, Didier Deschamps démarrait son aventure sur le banc de l'Équipe de France de football, 14 ans après avoir soulevé la Coupe du monde, en tant que joueur cette fois. Depuis, les Bleus ont disputé 129 matches sous sa coupe, soit largement plus qu'aucun autre sélectionneur auparavant. 

À titre de comparaison, Didier Deschamps a vécu quasiment autant de matches avec les Bleus qu'Aimé Jacquet (53) et Raymond Domenech (79) réunis. Aucun autre sélectionneur n'est resté aussi longtemps à la tête des Bleus, Michel Hidalgo avait lui occupé ce poste un peu plus de 8 ans entre 1976 et 1984. 

Mais s'il est resté une décennie sur le banc des Bleus, c'est surtout parce qu'il a signé l'un des plus beaux bilans et palmarès de l'Équipe de France : 64,3% de victoires et surtout, une Coupe du monde en 2018, une finale de l'Euro deux ans plus tôt et une Ligue des nations remportée en 2021. 

Le Qatar pour dernière danse ?

Ces dix ans sous Deschamps n'ont pas toujours été un long fleuve tranquille, chahutés notamment par "l'affaire de la sextape" en 2015, impliquant Matthieu Valbuena et Karim Benzema et donnant lieu par la suite à la non-sélection de ce dernier, pas toujours comprise par les Français qui le voyaient enchainer les buts au Real Madrid. Depuis, le Madrilène a fait son retour en Équipe de France et tout est, vraisemblablement, rentré dans l'ordre. 

À lire aussi

Si Didier Deschamps a pu être critiqué au début de son mandat, il a su répondre avec le Graal suprême : la Coupe du monde en 2018. Les "années Covid" et le report d'un an de l'Euro lui ont permis de planer sur ce succès, mais l'échec prématuré lors de ce dernier (une défaite en huitièmes de finale face à la Suisse), a fait retomber l'euphorie. Bien que les Bleus aient décroché une Ligue des nations l'an dernier, Deschamps ne semble plus détenir le totem d'immunité. Zinédine Zidane, Arsène Wenger, Christophe Galtier... Chose impensable il y a quelques années, certains noms circulent déjà pour le remplacer.

Alors qu'approche la Coupe du monde au Qatar, le principal intéressé a répondu à la question dans L'Équipe : "Il n’y a rien au-dessus de la Coupe du monde. Et je me dis que ce n’est certainement pas la dernière", dit-il, conscient que la prolongation de son contrat, qui se termine après le Mondial 2022 au Qatar, est forcément conditionnée à un bon résultat, si ce n'est une victoire. "Pour durer, il faut gagner. Je ne suis pas là pour convaincre qui que ce soit que je dois rester. Je suis là pour gagner !", assure-t-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/