1 min de lecture Ligue des champions

Ligue des champions : les Parisiens confirment et s'imposent face au Galatasaray

COMPTE-RENDU - Deux semaines après son succès sur le Real Madrid (3-0) au Parc des Princes, Paris s'est offert le champion de Turquie dans son antre, sur le score d'un but à zéro.

Les Parisiens en joie après le but d'Icardi contre Galatasaray, le 1er octobre 2019.
Les Parisiens en joie après le but d'Icardi contre Galatasaray, le 1er octobre 2019. Crédit : OZAN KOSE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Après avoir croqué l'ogre madrilène, le PSG continue sur sa lancée. Mardi 1er octobre, lors de la 2e journée de la phase de poules de Ligue des champions, les Parisiens se sont imposés face au Galatasaray (1-0).

En plus d'avoir "climatisé" le chaudron stambouliote, considéré comme l'un des stades les plus chauds d'Europe, avec son but victorieux, Mauro Icardi a permis au PSG de s'ouvrir déjà en grand la voie vers les 8es de finale. Avec 6 points, le PSG caracole non seulement seul en tête du Groupe A, mais il a déjà relégué à cinq longueurs son rival madrilène, tenu en échec contre Bruges (2-2) sur son terrain, un peu plus tôt.

Malgré l'extrême intensité des décibels adverses, c'est le PSG qui a réalisé la meilleure entame de match, à l'image des tentatives dangereuses d'Angel Di Maria (2e, 7e), tout en s'emparant du contrôle du ballon. C'est à la 52e que la situation s'est débloquée. Bien lancé dans la surface par Verratti, Sarabia a fixé Muslera avant de transmettre un caviar à Icardi qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans les buts.

Pari gagnant pour Thomas tuchel qui a préféré titularisé le buteur argentin, au détriment de Kylian Mbappé, laissé sur le banc au coup d'envoi malgré son retour de blessure et entré en jeu (61e). En l'absence d'Edinson Cavani, blessé, l'ancien intériste a marqué des points pour la suite avec son premier sous ses nouvelles nouvelles couleurs.

À lire aussi
Le 11 de départ de Lille à Valence le 5 novembre 2019 Ligue des champions
Lille : comment expliquer la mauvaise forme du LOSC

Si le collectif parisien a vécu quelques frayeurs en fin de match (une tête sauvée sur la ligne (54e), ou encore une énorme occasion manquée de Babel qui a rendu fou furieux les 50.000 supporters rouges oranges (60e)), il a globalement maîtrisé son sujet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Paris Saint-Germain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants