1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. DIAPORAMA - PSG-Basaksehir : l'union anti-raciste des joueurs avant le coup d'envoi
1 min de lecture

DIAPORAMA - PSG-Basaksehir : l'union anti-raciste des joueurs avant le coup d'envoi

Sur les tee-shirts des joueurs, les banderoles dans le stade... L'avant-match de la rencontre entre Paris et Istanbul, interrompue après des propos racistes supposés du quatrième arbitre, a été marqué par les messages forts.

Unis dans le rond central, les 22 joueurs titulaires et les trois arbitres ont posé le genou à terre.
Unis dans le rond central, les 22 joueurs titulaires et les trois arbitres ont posé le genou à terre.
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Unis dans le rond central, les 22 joueurs titulaires et les trois arbitres ont posé le genou à terre.
Les joueurs de Basaksehir à l'échauffement au Parc des Princes, le 9 décembre 2020.
Une bâche "Non au racisme" a été déployée dans les tribunes du Parc des Princes.
Kylian Mbappé portant le maillot "NO TO RACISM" avant le match du PSG contre Basaksehir.
Comme l'ensemble des joueurs, Neymar portait lui aussi le tee-shirt anti-raciste préparé par l'UEFA.
Pierre Webo, cible supposée des propos racistes du quatrième arbitre, arboré lui aussi un tee-shirt contre le racisme.
Unis dans le rond central, les 22 joueurs titulaires et les trois arbitres ont posé le genou à terre. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Les joueurs de Basaksehir à l'échauffement au Parc des Princes, le 9 décembre 2020. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Une bâche "Non au racisme" a été déployée dans les tribunes du Parc des Princes. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Kylian Mbappé portant le maillot "NO TO RACISM" avant le match du PSG contre Basaksehir. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Comme l'ensemble des joueurs, Neymar portait lui aussi le tee-shirt anti-raciste préparé par l'UEFA. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Pierre Webo, cible supposée des propos racistes du quatrième arbitre, arboré lui aussi un tee-shirt contre le racisme. Crédits : FRANCK FIFE / AFP
1/1
Victor Goury-Laffont

Genoux à terre, poings levés avec la musique de la Ligue des champions : la reprise de la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Basaksehir, interrompue le 8 décembre après des accusations de propos racistes à l'encontre du quatrième arbitre, a été marquée par des images et messages forts.

Tous les acteurs de la rencontre, des joueurs aux arbitres en passant par les staffs des deux clubs, ont arboré, à l'échauffement, des tee-shirts portant l'inscription "no to racism". Un message identique était déployé dans les tribunes, avec les écussons parisien et stambouliote côte à côte.

Le match a repris ce mercredi 8 décembre à la 13ème minute, stade auquel il avait été interrompu la veille. L'UEFA, qui a lancé une enquête sur les déclarations du quatrième arbitre accusé de racisme, a également fait remplacer le corps arbitral pour cette fin de match.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/