1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2022 : la Fifa dans le viseur de l'Allemagne
3 min de lecture

Coupe du monde 2022 : la Fifa dans le viseur de l'Allemagne

La sélection allemande a montré son mécontentement après le choix de la Fifa de ne pas laisser certaines nations arborer un brassard en l'honneur de la communauté LGBT.

L'équipe d'Allemagne la main devant la bouche en signe de protestation, avant son match contre le Japon au Qatar.
L'équipe d'Allemagne la main devant la bouche en signe de protestation, avant son match contre le Japon au Qatar.
Crédit : Ina Fassbender / AFP
LE JOURNAL MATINAL - Le brassard de la discorde
00:05:29
Morad Djabari - édité par Baptiste Marin

Sans surprise, cette Coupe du monde 2022 fait l'objet de nombreuses critiques, dont plusieurs formulées contre la Fifa. En cause, son refus de laisser 7 nations arborer un brassard LGBT, "One Love", à l'occasion de ce Mondial en signe de protestation. Avant son premier dans la compétition, face au Japon mercredi 23 novembre, l'Allemagne a réalisé un gros coup de force.

Sur la traditionnelle photo d'avant-match, les 11 joueurs de la sélection allemande ont chacun posé une main sur leur bouche. Une opération évidemment réfléchie et préparée. Dans les tribunes, Nancy Faeser, ministre allemande de l'Intérieur, a enfilé le brassard arc-en-ciel tant redouté et décrié par la Fifa. 

Et pendant ce match entre l'Allemagne et le Japon, Nancy Faeser était assise à côté de l'homme qui a justement interdit ce bout de tissu devenu symbolique, Gianni Infantino, président de la Fifa. "La décision de la Fifa d'interdire le port du brassard en signe d'ouverture et de diversité est une grave erreur qui déchire le cœur des fans", a déclaré la ministre allemande. Fait très étonnant, des photos montrent le président de la Fifa tout sourire, pointant du doigts le brassard "One Love" de la ministre allemande. 

La Fifa dans la tourmente fait volte face

Le directeur de la Fédération allemande, Oliver Bierhoff a aussi pris la parole pour critiquer ce choix de la Fifa. "Le comportement de la Fifa est frustrant et cette escalade conduit aussi au fait qu'il ne s'agit plus maintenant de sport (...) vous pouvez nous enlever le brassard, les valeurs que nous défendons nous les aurons et nous continuerons à les exprimer", a déclaré l'ancien buteur historique de la Mannschaft. 
La Fifa avait interdit aux supporters d'arborer les couleurs arc-en-ciel associées à la défense de la communauté LGBTQA+. Et pourtant, on apprend le 25 novembre, 5 jours après le début de la compétition, que la fédération de foot revient sur sa décisionThe Independant explique que les fédérations de la Coupe du monde ont été informées par la Fifa que les couleurs de l'arc-en-ciel ne seraient plus prohibées dans les stades. 

À écouter aussi

Désormais, si un supporter porte un t-shirt aux couleurs du drapeau LGBTQA+ le personnel de sécurité ne pourra plus l'expulser. 

La Fifa aussi visée par le Danemark

Outre l'Allemagne, le Danemark, futur adversaire des Bleus, a aussi été arrêté par la Fifa dans ses initiatives. En plus du brassard, les Danois ont été interdits de porter un maillot d'entraînement avec le slogan "Human Rights for All" (en français : "Droits humains pour tous"). La Fédération danoise de football a menacé de quitter la Fifa si rien ne change. 

Helle Thorning-Schmidt, ex-Première ministre du Danemark, a d'ailleurs trouvé un moyen subtil d'arborer une tenue très politique. Elle s'est ainsi présentée avec une robe bleue aux manches avec les couleurs de l'arc-en-ciel lors du premier match du Danemark dans ce Mondial 2022. La ministre des Affaires étrangères de la Belgique, Hadja Lahbib, avait le brassard "One Love" lors de la victoire de son pays face au Canada mercredi 23 novembre.

Les controverses sont donc bien présentes au Qatar. Quelques semaines avant le début de la compétition, la Fifa avait souhaité les mettre de côté à travers une lettre envoyé aux 32 nations qualifiées pour ce Mondial 2022. Le message : écarter "toutes les batailles idéologiques ou politiques qui existent" et laisser "le football occuper le devant de la scène. Le message n'est visiblement pas passé. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire