3 min de lecture Coupe de France

Coupe de France : dans quelle forme est le PSG à deux jours de la finale ?

À deux jours de la finale de la Coupe de France, et à trois semaines de la Ligue des champions, le PSG monte en puissance athlétique.

Mbappé, Icardi et Neymar avec le PSG au Havre le 12 juillet 2020
Mbappé, Icardi et Neymar avec le PSG au Havre le 12 juillet 2020 Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est le premier grand rendez-vous de la fin de saison du PSG. Privé d'une reprise de rythme via la Ligue 1 après l'annulation de la fin de celle-ci, le club champion de France devra compter sur la finale de la Coupe de France vendredi 24 juillet, et celle de la Coupe de la ligue une semaine plus tard pour s'étalonner avant le quart de finale de Ligue des champions face à l'Atalanta Bergame le 12 août. 

Et à deux jours du premier test face à l'AS Saint-Étienne, les Parisiens ont effectué trois matchs de préparation face au Havre (9-0), à Waasland-Beveren (7-0) et ce mardi contre le Celtic Glasgow (4-0), ce qui permet de tirer de premiers enseignements sur l'état de forme des joueurs après quatre mois sans rencontre officielle. 

Si les oppositions ont été faibles, sans vouloir offenser les adversaires des Parisiens, une chose a paru sauter aux yeux de tous les observateurs : Kylian Mbappé et Neymar vont bien.  

Le feu dans les jambes de Mbappé et Neymar

Les deux bolides semblent en jambes et bien partis pour nouer encore une complicité technique tissée depuis trois ans. Jamais alignés (ou presque) pour les échéances de fin de saison, les deux plus gros transferts de l'histoire du football ont semblé avides de croquer les titres à leur portée. Même s'ils sont logiquement encore un peu courts pour couvrir 90 minutes d'une rencontre, ils ont montré l'envie de mettre de l'intensité sur chaque action. 

À lire aussi
Emmanuel Macron et Noël Le Graët au Stade de France le 24 juillet 2020 coronavirus
Confinement : la Coupe de France de football et les championnats amateurs suspendus

Neymar est le vrai créateur, l'étincelle du PSG. Kylian Mbappé en est le dynamiteur, que peu de défenseurs arrivent à contrôler une fois lancé. Affutés, vraisemblablement très sérieux durant le confinement sur le plan de la préparation, les deux joueurs sont dynamiques et n'ont besoin que d'un peu de temps en plus pour avoir du jus sur la longueur d'un match

Autour des deux têtes de gondole, Angel Di Maria et Pablo Sarabia s'affirment comme des pourvoyeurs de ballons fiables. Petits gabarits, plus faciles à se mettre en rythme, les deux joueurs s'avèrent être deux excellents lieutenants. Passes en profondeur, centres, replis défensifs, l'intelligence des deux joueurs leur permet de s'adapter aux déplacements de Mbappé et Neymar, et de profiter des placements de Mauro Icardi.

La concurrence booste les milieux

L'avant-centre argentin a plutôt le "beau rôle". Son profil de chasseur le dispense de grandes courses comme Cavani avait l'habitude d'en faire. Sa mise en forme est donc un peu plus simple. Il lui faudra travailler les automatismes et un peu de foncier, mais son travail reste d'être disponible pour les caviars que lui offriront ses coéquipiers dans la surface. Et ça, il le fait d'instinct. 

Au milieu du terrain, le jugement est plus difficile. Dans un secteur de jeu où l'intensité et l'impact des adversaires jouent énormément sur le rendement, difficile de définir dans quel état de forme se trouvent les Parisiens. Ander Herrera a eu beaucoup de temps de jeu, afin que Tuchel puisse le juger à la suite des nombreuses blessures subies lors de la première partie de saison. En jambes, il a faim et a montré une envie de donner le maximum de lui-même. 

À son côté, Marco Verratti monte doucement en pression. Plutôt du genre "diesel", l'Italien doit augmenter son volume de jeu. Sa propension habituelle à baisser de pied à l'heure de jeu doit être gommée pour les grands rendez-vous. Mais sa technique est toujours présente, et il devrait être titulaire lors des matches cruciaux. C'est l'identité du joueur à côté de lui qui reste incertaine.

La défense non sollicitée

Idrissa Gueye était l'option la plus sérieuse cette saison, mais il devra montrer qu'il est plus utile et efficace en soldat que Leandro Paredes. Les deux joueurs semblent monter en puissance, prêts physiquement, de quoi donner plusieurs possibilités au coach Tuchel. Le milieu semble solide, dévoué aux stars de devant. Les combinaisons sont multiples et donc redoutables déjà dès vendredi. 

En défense, les joueurs ont été peu sollicités par l'adversité. Tous ont joué, y compris le jeune Bakker au poste d'arrière gauche, pas maladroit. Mais il est compliqué de donner un avis éclairé sur des joueurs si peu en vue face à des équipes bien inférieures au PSG. 

C'est sans doute ce dernier secteur de jeu qui a le plus besoin de jouer un match officiel, à enjeu, avec l'intensité et le stress qui l'accompagne. Vendredi soir, sur les coups de 23h, on en saura un peu plus sur l'état de ce Paris Saint-Germain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe de France Paris Saint-Germain
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants