2 min de lecture Vendée Globe

Vendée Globe 2020 : heure du départ, règlement, record... Tout ce qu'il faut savoir

ÉCLAIRAGE - Sans aucun ancien vainqueur au départ, le 9e tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance débute dimanche 8 novembre.

Le départ du Vendée Globe le 6 novembre 2016
Le départ du Vendée Globe le 6 novembre 2016 Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

La 9e édition du Vendée Globe, tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance, s'élance dimanche 8 novembre au large des Sables-d'Olonne. Le coup de canon sera donné dimanche 8 novembre 2020, précisément à 13h02 au large. 

Il y a quatre ans, plus de deux millions de spectateurs avaient assisté au départ de la course. Cette année, celui-ci se fera à huis clos en raison du confinement national et des restrictions sanitaires. Les 33 skippers en lice s’élanceront pour un parcours de 24.296 milles nautiques. 

Après la descente de l’Atlantique, direction les trois grands caps : cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud, cap Leeuwin en Australie et, enfin, le redouté cap Horn au Chili. Les skippers remonteront ensuite l'Atlantique du Sud au Nord pour rejoindre le point de départ aux Sables-d’Olonne.

Six femmes au départ, une première

Sur les 33 skippers au départ, il y a vingt-deux Français, quatre Britanniques, deux Allemands, un Italien, un Espagnol, un Suisse, un Japonais et un Finlandais. Et si Alex Thomson et Jean Le Cam s’élanceront pour la cinquième fois, 18 marins prendront part à l’aventure pour la première fois. À noter que c’est aussi la première fois qu’il y aura autant de femmes parmi les concurrents : elles seront six à partir à l’assaut de l’Everest des mers. 

Le règlement

À lire aussi
voile
Kévin Escoffier rejoint Armel le Cléac’h sur le futur Maxi trimaran Banque Populaire XI

La seule escale technique réellement envisageable pour un concurrent du Vendée Globe est de revenir aux Sables-d’Olonne, dans un délai maximal de 10 jours après le départ. Les solitaires ont le droit de s’arrêter - par exemple pour mouiller dans une crique -, mais pas de mettre pied à terre au-delà de la limite de l’estran, c’est-à-dire ce qui les sépare du niveau de la plus grande marée haute. 

Par ailleurs, le marin est seul à bord. L’unique assistance tolérée est celle consécutive à un retour aux Sables-d’Olonne, après le départ. Cette exception mise à part, pendant tout le tour du monde, le routage météo est strictement prohibé. Les marins doivent donc imaginer eux-seuls leur navigation, réparer eux-mêmes les avaries et se soigner seuls en cas de maladie ou de blessure. Dans ce dernier cas, ils ont juste droit à l’assistance à distance du médecin de la course.

74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes

Le record est actuellement détenu par Armel Le Cléac'h, vainqueur de l'édition 2016-2017. Le Breton avait bouclé son tour du monde en 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes. À ce jour et lors des huit précédentes éditions, 167 concurrents ont pris le départ et 89 ont réussi à couper la ligne d'arrivée. Seul Michel Desjoyeaux, l’a emporté à deux reprises en 2001 et 2009. Il n’y a aucun ancien vainqueur au départ de cette 9e édition.

Un trophée imposant

Le trophée remis au vainqueur mesure 60 centimètres de haut et 30 de circonférence pour un poids de 10 kg. C'est une œuvre d'art en bronze argenté signée Philippe Macheret. Chaque vainqueur du Vendée Globe le garde à vie. La prime pour le 1er est de 200.000 euros, de 140.000 pour le 2e et de 100.000 pour le 3e.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vendée Globe Voile
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants