1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Les infos de 12h30 - Jeux Olympiques 2021 : "J'aurai mon titre en 2024 à Paris", assure Buchard
1 min de lecture

Les infos de 12h30 - Jeux Olympiques 2021 : "J'aurai mon titre en 2024 à Paris", assure Buchard

La judoka, qui voulait décrocher l'or en hommage à son père, s'est inclinée face à sa rivale japonaise Uta Abe dimanche 25 juillet lors de la finale des -52kg.

Amandine Buchard à Tokyo le 25 juillet 2021
Amandine Buchard à Tokyo le 25 juillet 2021
Crédit : Franck FIFE / AFP
RTL Midi du 25 juillet 2021
28:55
RTL Midi du 25 juillet 2021
28:55
Isabelle Langé - édité par Florine Boukhelifa

Une deuxième médaille pour la France aux Jeux Olympiques de Tokyo. Dimanche 25 juillet, la judoka Amandine Buchard a décroché l'argent en finale des -52 kg face à sa grande rivale japonaise. "J'ai laissé le titre olympique à Uta Abe à Tokyo. J'aurai le mien à Paris en 2024", a réagi l'athlète, troisième des mondiaux en 2018, vice-championne du monde en 2019 et désormais vice-championne olympique, après sa défaite.


Peu avant cette déclaration, la compétitrice a eu quelques difficultés à apprécier sa médaille d'argent. Amandine Buchard était en effet venue que pour une seule chose : devenir championne olympique. Elle tenait à remporter ce titre en hommage à son père, tragiquement disparu en 2008, décédé d'une embolie pulmonaire à la suite d'une blessure anodine contractée sur le tatami.

"Je suis triste parce que j'étais à deux doigts de réaliser mon rêve. Je repars avec une médaille d'argent, mais ça m'embête parce que je voulais le réaliser pour lui et pour moi", a confié la jeune femme de 26 ans en larmes à nos confrères de France Télévisions.

À écouter également dans ce journal

Météo - De violents orages ont frappé la Belgique samedi 24 juillet et provoqué de nombreux dégâts, une semaine après les intempéries meurtrières de la semaine précédente.

À lire aussi

Politique - Emmanuel Macron est arrivé en Polynésie dimanche 25 juillet. Le chef de l'État s'est rendu au centre hospitalier pour lancer un appel à la vaccination.

Coronavirus - Les sénateurs ont profondément modifié le projet de loi sur l'extension du passe sanitaire dans la nuit de samedi à dimanche 25 juillet. Ils refusent notamment que celui-ci s'applique aux mineurs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/