1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jeux olympiques d'hiver : 3 questions autour du protocole sanitaire ultra-strict
2 min de lecture

Jeux olympiques d'hiver : 3 questions autour du protocole sanitaire ultra-strict

ÉCLAIRAGE - Alors que la vague du variant omicron déferle sur la planète, ces Jeux seront une nouvelle fois particuliers, comme ceux d'été de Tokyo en juillet et août derniers.

Le logo des JO d'hiver 2022 de Pékin le 15 décembre 2017
Le logo des JO d'hiver 2022 de Pékin le 15 décembre 2017
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
JO d'hiver Pékin 2022 : 3 questions autour du protocole sanitaire ultra-strict
02:11
Jean-Michel Rascol - édité par Gregory Fortune

La brigade RTL vous emmène mercredi 5 janvier aux Jeux Olympiques. Le coup d'envoi des JO d'hiver 2022 de Pekin sera donné dans presque un mois, le vendredi 4 février à 20h heure locale, 13h heure française. Alors que la vague du variant omicron déferle sur la planète, ces Jeux seront une nouvelle fois particuliers, comme ceux d'été de Tokyo en juillet et août derniers.

Première question : quelles seront les contraintes pour les sportifs français avant et pendant l'événement ? 14 jours avant le départ, chaque membre de la délégation devra deux fois par jour indiquer dans une application dédiée sa prise de température. Dans les jours qui précéderont l'embarquement pour Pékin, il faudra faire deux tests, dont un dans un laboratoire agréé par les autorités chinoises. 

Bien sûr, la vaccination est obligatoire et la dose de rappel fortement recommandée. Et une fois sur le sol chinois, les accrédités olympiques évolueront dans une boucle fermée et devront se soumettre à deux tests PCR quotidiens.

Une disqualification en cas de suspicion ?

Ensuite, il est clair que la moindre suspicion entraînera le retrait de l'accréditation et la mise en quarantaine pour 21 jours. Si l'athlète est en compétition, il sera disqualifié. Les 3.000 sportifs qui vont faire de Pékin la première capitale olympique à organiser les jeux d'hiver après avoir été la ville hôte d'été (en 2008) vont signer un document dans lequel ils s'engagent à ne jamais être en contact avec la population chinoise. Ils se rendront sur les sites dans des trains dont les wagons seront désinfectés toutes les 30 minutes. 

Juste quelques centaines de spectateurs chinois ?

À lire aussi

Reste, enfin, la question du public. Il n'y aura aucun étranger, c'est une certitude, peut-être quelques centaines de Chinois, mais la billetterie n'est toujours pas ouverte. Si c'est le cas, les recommandations seront là encore strictes : pas de manifestation excessive, d'encouragements trop marqués. La descente olympique ne sera pas la plus rapide de l'histoire, mais probablement la plus intimiste : à peine quelques éclats de voix tolérés pour une médaille d'or.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/