1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Environnement : un tour de France à la voile pour mesurer la pollution aux plastiques
2 min de lecture

Environnement : un tour de France à la voile pour mesurer la pollution aux plastiques

PRÉSENTATION - Le skipper Fabrice Amedeo partira dimanche 27 juin de Dunkerque pour réaliser une campagne de mesures du niveau de pollution aux plastiques le long des côtes françaises.

Fabrice Amedeo sur son voilier
Fabrice Amedeo sur son voilier
Crédit : Cécile Guttierez
Frédéric Veille

Ce n’est pas une course que s’apprête à disputer Fabrice Amedeo mais une expédition de la plus haute importance. Après deux participations au Vendée Globe (2016 et 2020), le skipper de 43 ans va naviguer "utile", au service de la science et ce dans le but de préserver les océans.
 
"Depuis 20 ans que je navigue dont 10 en compétition, je vois la situation se dégrader, souligne le natif de Château-Gontier (Mayenne). Lors de mon dernier Vendée Globe, j’ai même aperçu des bouteilles en plastique flotter à la surface à 2.000 milles des côtes brésiliennes". 

Contraint à l’abandon suite à la défaillance de ses deux ordinateurs de bord lors de ce tour du monde en solitaire, Fabrice Amedeo a donc décidé de s’élancer dimanche 27 juin pour mesurer les taux de micro plastiques le long des côtes françaises. 

Plusieurs types de filtres

Le projet a été accueilli avec enthousiasme par les scientifiques de l’Ifremer, de l’université de Bordeaux, de l’IRD, laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale. Pour effectuer ses mesures, Fabrice Amedeo va naviguer à faible allure et utiliser plusieurs types de filtres pour intercepter et mesurer différentes tailles de micro plastiques, mais aussi un filet manta de 300 microns pour réaliser des mesures en surface.
"Ces prélèvements en surface viendront compléter ceux plus en profondeur de mon capteur océanographique, qui va permettre de mesurer les micro plastiques que l’on retrouve plus en profondeur, donc ceux ingérés par le zooplancton et que l’on retrouve dans la chaîne alimentaire", détaille-t-il.

Cette première étape du tour de France micro plastiques prendra fin à la frontière franco-espagnole. Fabrice Amedeo partira ensuite en Méditerranée pour réaliser une nouvelle campagne de mesures et boucler son périple. 

Projet soutenu par Nicolas Hulot

À lire aussi

"Il sera intéressant d’un point de vue scientifique de comparer les concentrations et les types de micro plastiques prélevés en Manche, en Atlantique et en Méditerranée, où on s’attend à des concentrations dramatiques", explique Christophe Maes, océanographe physicien de l’IRD, Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale.

Ce projet, qui mêle recherche scientifique et sensibilisation, est soutenu par Nicolas Hulot, parrain de l’opération. Il a reçu le coup de cœur de la Fondation Nicolas Hulot.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/