1 min de lecture Féminisme

Lyon : des militantes féministes rebaptisent les rues de noms de femmes

En France seules 2% des rues portent des noms féminins. C'est pour quoi le collectif #NousToutes remédie au problème en leur donnant de nouveaux noms.

L'Hôtel de ville de Lyon
L'Hôtel de ville de Lyon Crédit : G & M Therin-Weise / Robert Harding Premium / robertharding
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Sur les murs, leurs affichettes volent la vedettes aux panneaux traditionnels. Bravant le froid qui s'est installé dans le sud-est de la France, les militantes du collectif #NousToutes ont rebaptisé dans la nuit de jeudi à vendredi 15 novembre les rues de Lyon (Rhône-Alpes) de noms féminins. Parmi ces noms écrits blanc sur violet : ceux de l'informaticienne Ada Lovelace ou encore de la photographe polonaise Julia Pirotte.

Comme lors de l'organisation des Journées du Matrimoine, l'objectif de cette première session de "renommage" de rues est de lutter contre l'invisibilisation des femmes dans l'Histoire et dans les arts.

"On espère que vous apprendrez plein de choses en croisant et lisant nos panneaux", ont écrit sur Instagram les militantes du collectif féministe qui organise la marche contre les violences sexuelles et sexistes du 23 novembre prochain.

Voir cette publication sur Instagram

Moins de 5%. C'est le pourcentage de rues en France qui portent le nom d'une femme. Et ce n'est pas anodin ! Connaissez-vous Ada Lovelace par exemple ? C'est pourtant elle qui a réalisé le premier programme informatique, sans lequel vous ne pourriez pas lire ce message. De nombreuses inventions dans l'Histoire, créées par des femmes, ont été attribuées à des hommes. De nombreuses femmes qui ont fait l'Histoire sont pourtant totalement oubliées des manuels scolaires. Et dans les domaines artistiques, sportifs, et de nombreux autres, les femmes aussi sont sans cesse invisibilisées. Alors pour inverser la tendance et mettre en lumière de nombreuses femmes artistes, scientifiques, activistes etc., nous avons arpenté des rues de Lyon la nuit dernière, lors de notre première session #renommagederues. C'était beau, c'était fort, et on espère que vous apprendrez plein de choses en croisant et lisant nos panneaux 🤗 N'hésitez pas à 📸 quand vous en trouvez et à partager sur les réseaux en tagguant @noustouteslyon pour qu'on puisse vous voir ! #lyon #NousToutes #NousToutesLyon #femmes #femme #women #womenpower

Une publication partagée par NousToutes Lyon (@noustouteslyon) le

En France, seules 2% des rues portent le nom d'une femme. Un problème de représentation que Marlène Schiappa a souvent relevé : "J'invite chaque citoyen et citoyenne à interpeller son maire ou sa maire sur le sujet", disait-elle en 2017 lors du Parlement féminin.

En mars dernier à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la mairie de Paris, où seulement 5% des rues portent des noms féminins, a pris l'initiative de baptiser une de ses places d'après la militante féministe Antoinette Fouque. D'autres lieux devraient prochainement porter les noms de Simone Veil ou encore France Gall.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme Lyon Rhône-Alpes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants