2 min de lecture Règles

Règles : la précarité menstruelle au cœur d'un nouveau mouvement français

La newsletter pour adolescente "Les Petites Glo" lance le mouvement #StopPrecaritéMenstruelle et demande la gratuité des protections périodiques dans tous les établissements scolaires français.

La newsletter "Les Petites Glo" veut créer un mouvement pour la gratuité des protections hygiéniques dans les établissements scolaires français
La newsletter "Les Petites Glo" veut créer un mouvement pour la gratuité des protections hygiéniques dans les établissements scolaires français Crédit : iStock / Getty Images Plus
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

L'accès libre et gratuit aux protections périodiques bio dans tous les collèges et les lycées de France à partir de septembre prochain : c'est le mission que s'est donnée la newsletter féministe destinée aux adolescentes Les Petites Glo, petite sœur des Glorieuses qui milite de son côté depuis plusieurs années maintenant pour d'autres causes comme l'égalité salariale ou l'allongement du congé paternité. Le nom de l'opération : #StopPrecaritéMenstruelle

Car même en France, l'accès aux protections périodiques peut être compliqué pour certaines personnes en situation de précarité. Si on estime à environ 25 euros par an le prix de ces protections, cela ne prend pas en compte le coût des anti-douleurs et autres bouillottes, arrêts maladie dans les cas où les menstruations sont douloureuses.

Pour cette opération, Les Petites Glo s'inspirent de l’initiative écossaise qui permet désormais aux jeunes filles les plus démunies d'avoir accès à des tampons et serviettes gratuitement dans leurs établissements scolaires. Ce projet de grand ampleur devrait toucher 400.000 élèves ou étudiantes dans le pays et, pour le financer, un fonds d'environ 5,8 milliards d'euros a ainsi été créé. 

À lire aussi
Pratiquer le sexe oral ne protège pas des IST Sexo
Sexe oral : comment bien se protéger lors d'une fellation ou d'un cunnilingus ?

Les Petites Glo estiment que financer un tel projet coûterait à la France 29 millions d'euros. 

Une pétition adressée à Jean-Michel Blanquer

"Si l’Écosse y est parvenue, pourquoi pas nous ?", s'interroge Rebecca Amsellem, créatrice des Glorieuses dans sa dernière newsletter paru ce mercredi 6 mars. 

Si le chemin pour atteindre cet objectif semble encore long, le travail de sensibilisation des Petites Glo récolte déjà ses fruits. La Mairie du Xème arrondissement de Paris a répondu à l'appel et s'est engagée à lancer "la gratuité des protections hygiéniques bio dans les six collèges de l’arrondissement", rapporte Rebecca Amsellem.

Pour généraliser le mouvement, Les Petites Glo ont mis en ligne une pétition adressée au ministre de l'Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer.  

Marlène Schiappa de son côté a annoncé qu'une expérimentation était en cours dans une région. Des protections seront mises à disposition des femmes en situation de précarité, qu'elles soient étudiantes, SDF ou en prison, par exemple. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Règles Société Pauvreté
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797135572
Règles : la précarité menstruelle au cœur d'un nouveau mouvement français
Règles : la précarité menstruelle au cœur d'un nouveau mouvement français
La newsletter pour adolescente "Les Petites Glo" lance le mouvement #StopPrecaritéMenstruelle et demande la gratuité des protections périodiques dans tous les établissements scolaires français.
https://www.rtl.fr/girls/societe/regles-la-precarite-menstruelle-au-coeur-d-un-nouveau-mouvement-francais-7797135572
2019-03-06 12:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4s3utbqScx07LyVqE15I9g/330v220-2/online/image/2019/0306/7797135930_la-newsletter-les-petites-glo-veut-creer-un-mouvement-pour-la-gratuite-des-protections-hygieniques-dans-les-etablissements-scolaires-francais.jpg