3 min de lecture Féminisme

Journée des droits des femmes : les rues de Paris recouvertes de clitoris

Alors qu'une fille de 15 ans sur quatre ne sait pas qu'elle possède un clitoris, des militantes féministes ont décidé d'afficher des clitoris un peu partout dans les rues de la capitale.

Le clitoris, l'organe du plaisir féminin
Le clitoris, l'organe du plaisir féminin Crédit : Lori Malépart-Traversy
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Depuis jeudi 7 mars, vous pouvez voir dans les rues des grandes villes françaises et européennes des clitoris un peu partout. À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, des milliers de volontaires ont collé des affiches montrant le fameux organe du plaisir féminin avec des slogans tels que : "It’s not a bretzel" ("Ceci n’est pas un bretzel"), "It's not an alien" ("Ceci n'est pas un alien") ou encore "It's not an emoji" ("Ceci n'est pas un emoji").

Les chiffres feraient presque frémir : un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris et 83 % ignorent sa fonction érogène, selon une étude du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes publiée en 2016.

Partant de ce constat, des militantes féministes notamment Julia Pietri, créatrice du compte Instagram Gangduclito, Bouchera Azzouz et Ouarda Sadoudi de l’association Féminisme populaire et Axelle Jah Njiké, administratrice du Groupe pour l'abolition des mutilations sexuelles (GAMS), ont lancé cette campagne d’affichage. Elles ont également publié une tribune dans Le Monde, "Nous devons lutter contre l'analphabétisme sexuel", soutenue par Angèle, Daphné Burki ou encore Lisa Azuelos.

À lire aussi
Une image des rues de Paris, en février 2015 femmes
Paris : vers une plus grande féminisation des noms rues ?
Voir cette publication sur Instagram

¿ Le saviez-vous ? Un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris, et 83% ignorent son unique fonction érogène. Mesdames, Messieurs ! Libérons la sexualité des Femmes au 21ème siècle. Prônons la fin de l’analphabétisme sexuel. Le clitoris est le symbole universel du plaisir sexuel féminin. Pourtant il est autant mutilé, qu’oublié. Démocratisons le savoir pour toutes les Femmes, pour toutes les jeunes filles qui arrivent derrière nous et pour tous les Hommes qui nous aiment. Transmettre c’est militer ! Envahissons nos rues le 8 Mars Journée Internationale des Droits Des Femmes > Reçois tes affiches et ton Kit de mobilisation sur @itsnotabretzel #8march #Clitoris #itsnotabretzel #feminism #femalepleasure

Une publication partagée par Guide Masturbation Féminine (@gangduclito) le

"On veut inonder les rues de clitoris pour sensibiliser à l’éducation sexuelle. Les gens ne savent pas toujours ce que c’est, quel que soit leur âge. Généralement quand on leur explique que c’est l’organe du plaisir féminin, ils se sentent cons", assure Julia Pietri.

Le clitoris mal représenté dans les manuels ?

Selon les auteures de la tribune, seul un manuel de sciences et vie de la terre (SVT) sur huit représenterait correctement le clitoris. Elles ont donc lancé une pétition en ligne pour réclamer à Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, l’introduction obligatoire du clitoris sur les planches d’anatomie dans tous les manuels de SVT. La pétition a recueilli près de 35.000 personnes en une semaine.

Depuis 2001, l'article L312-16 du Code de l’éducation dispose qu'"une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âge homogène". Ce n’est en réalité que très peu appliqué.

D’après le rapport relatif à l’éducation à la sexualité publié en 2016, le nombre de classes ayant reçu au moins les trois séances obligatoires est relativement faible : 47% en CM2, 10% en sixième, 21% en quatrième, 12% en seconde. Marlène Schiappa a publié une circulaire en septembre dernier pour faire appliquer cette mesure.

Multiplication des comptes sur l'éducation sexuelle

En France, de plus en plus de comptes sur l'éducation sexuelle sont créés et notamment sur l'éducation à la sexualité féminine. Depuis plusieurs mois, Instagram regorgent de compte comme celui de Jemenbatsleclito, ouvert en octobre 2018 et déjà suivi par plus de 160.000 abonnés.

Pour la créatrice du compte, la méconnaissance de l’anatomie féminine provient du manque d’éducation à la sexualité dans le cadre familial et scolaire. "Les parents se doivent d’expliquer à leurs enfants comment est fait leur corps, mais dès qu’on parle de sexe, ça devient tabou." explique-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme Droits des femmes Paris
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797162366
Journée des droits des femmes : les rues de Paris recouvertes de clitoris
Journée des droits des femmes : les rues de Paris recouvertes de clitoris
Alors qu'une fille de 15 ans sur quatre ne sait pas qu'elle possède un clitoris, des militantes féministes ont décidé d'afficher des clitoris un peu partout dans les rues de la capitale.
https://www.rtl.fr/girls/love/journee-des-droits-des-femmes-les-rues-de-paris-recouvertes-de-clitoris-7797162366
2019-03-08 19:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/n81vt1lPUaAy5DmGGmhC7g/330v220-2/online/image/2017/0929/7790277896_le-clitoris-l-organe-du-plaisir-feminin.PNG