5 min de lecture Santé

Ménopause et sexualité : en finir avec les idées reçues

MASTERS OF SEX - Caroline Michel, journaliste et autrice d'un livre dédié à la ménopause, explique en quoi cette période de la vie des femmes ne signe pas la fin de leur vie sexuelle. Bien au contraire.

La ménopause ne signe pas la fin de la vie sexuelle
La ménopause ne signe pas la fin de la vie sexuelle Crédit : iStock / Getty Images Plus
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

La ménopause est la fin d'un cycle : celui de la période reproductive des femmes. Cependant, il ne faut pas confondre ce fait biologique avec la qualité des vies sexuelle et affective des femmes ménopausées.

Ce n'est pas parce que les hormones se font plus rares dans leurs corps que le désir et le plaisir se font plus rares. En d'autres termes : l'image que les femmes et la société ont de la ménopause doit changer. Car si le corps une fois ménopausé n'est plus en capacité de procréer, il bénéficie toujours de l’organe du plaisir par excellent : le clitoris.

Caroline Michel, journaliste et autrice du livre C'est moi ou il fait chaud ? La ménopause sans tabou (1) revient pour RTL Girls sur ces clichés à bannir concernant la sexualité des femmes ménopausées et livre quelques conseils pour continuer à jouir. 

La ménopause, ce n’est pas que des problèmes !

Caroline Michel, journaliste
Partager la citation

RTL Girls : Pourquoi la ménopause – et la sexualité après la ménopause – sont-elles redoutées par une majorité de femmes ?
Caroline Michel : Très certainement parce que le discours ambiant est loin d’être rassurant. Nous vivons avec l’idée reçue que la sexualité s’arrête à la ménopause, mais aussi que la ménopause est une période très difficile à traverser, toujours horrible, entre bouffées de chaleur indomptables, sécheresses vaginales... Certes, ces symptômes ménopausiques sont une réalité, mais ils ne sont pas une fatalité : toutes les femmes ne les rencontrent pas, toutes les femmes ne souffrent pas. Un discours plus positif serait le bienvenu car la ménopause, ce n’est pas que des problèmes !

Nous l’avons malheureusement trop intégré et le fait d’appréhender négativement cette période peut la rendre plus difficile. On est persuadée que ça va être la cata alors on se concentre sur ce qui ne va pas. Un regard positif aide au contraire à aborder cette période avec davantage de légèreté. Car cette période peut être un nouveau départ, une liberté retrouvée, une vie sexuelle qui se réinvente, dans laquelle on se sent mieux. On a parfois plus de temps, on est débarrassée de sa contraception, d’une peur de tomber enceinte, ou encore de règles douloureuses.

Le plaisir n’est pas absent au lit durant la ménopause

Caroline Michel, journaliste
Partager la citation
À lire aussi
Savez-vous à quoi rassemble vraiment votre poitrine ? santé
Sur Twitter, une image de l'anatomie féminine devient virale

Quelles sont les idées reçues sur la sexualité après la ménopause ?
On entend que la vie sexuelle s’arrête. Ou bien qu’elle est moins agréable, que le plaisir est moins au rendez-vous, que la femme lubrifie moins, que les rapports sont douloureux… On entend aussi que le désir sexuel est plus capricieux, que les orgasmes sont moins intenses… Bref, ça fait drôlement envie.

Bien entendu, tout cela est à relativiser : la ménopause n’a pas de lien direct sur la vie sexuelle. Les liens sont indirects : une femme qui est fatiguée ou accuse des bouffées de chaleur peut en effet ne pas avoir envie de faire l’amour et cela se comprend. Mais par exemple, on sait que le désir ne dépend pas seulement de l’activité hormonale, donc ce n’est pas parce qu’on est ménopausée qu’on n’a pas envie de faire l’amour. Le désir sexuel résulte aussi de paramètres comportementaux, émotionnels, relationnels…

Autre chose : le plaisir n’est pas absent au lit durant la ménopause. Rappelons que le clitoris, organe dédié au plaisir féminin, ne bouge pas d’un iota à la ménopause ; alors que la paroi vaginale, elle, est souvent plus fine. Par ailleurs, si le corps peut être plus lent, qu’est-ce que cela change ? L’excitation qui grimpe en douceur, c’est tout aussi bon. Ce n’est plus la fougue de nos 20 ans, mais c’est une nouvelle façon de faire l’amour, de découvrir son corps, de sentir le plaisir s’inviter, grandir… en soi et avec son partenaire. 

La ménopause n’est pas toujours difficile à vivre

Caroline Michel, journaliste
Partager la citation

Comment combattre ces idées reçues ?
Il faut garder à l'esprit qu'un rapport sexuel se définit malheureusement, dans nos esprits, comme une entrée, un plat et un dessert, à savoir : préliminaires, pénétration et orgasme. Sauf qu’on peut faire l’amour sans pénétration et prendre du plaisir dans une sexualité dite de 'préliminaires'.

À mes yeux, il faut combattre l’idée reçue selon laquelle la ménopause signe la fin de la vie sexuelle, mais aussi l’idée reçue selon laquelle le sexe n’existe que s’il y a pénétration. On sait que les femmes prennent du plaisir quand on caresse le gland de leur clitoris, on sait aussi que lorsqu’elles se masturbent, elles ne vont pas vers la pénétration systématiquement. Alors si la pénétration n’est pas toujours évidente à la ménopause chez les sujets qui souffrent de sécheresse vaginale, cela ne signifie pas que le sexe doit s’arrêter.

Enfin, aller à l’encontre de ces idées reçues concernant la sexualité, c’est aussi faire bouger le discours autour de la ménopause, c’est rappeler que la ménopause n’est pas toujours difficile à vivre, qu’elle est l’occasion d’entamer un nouveau chapitre. Ça fait partie du combat et ça contribue à briser les tabous. Tant que nous pensons que la ménopause, c’est affreux, c’est un vide, une fin, une horrible période, alors nous ne l’aborderons pas avec un regard positif et nous minimiserons les chances de vivre cette période sereinement.

J’invite les femmes à réinventer leur sexualité

Caroline Michel, journaliste
Partager la citation

Avez-vous des conseils à donner aux femmes concernant la sexualité après la ménopause ?
Il me semble important de rappeler qu’il existe des solutions efficaces pour apaiser les troubles ménopausiques qui peuvent altérer la vie des femmes (et donc la vie sexuelle). En discuter avec son gynécologue ou son médecin et se faire accompagner est important. Grâce à des traitements, hormonaux ou non hormonaux, les femmes peuvent réellement se sentir mieux et surtout gommer les symptômes dérangeants comme les sécheresses vaginales (qui ne concernent qu’une femme sur deux). Ensuite, j’invite les femmes à réinventer leur sexualité : c’est l’occasion. L’occasion de découvrir son corps, pourquoi pas les secrets du clitoris qui mérite d’être exploré.

C’est aussi l’occasion de mettre l’accent sur les préliminaires et de les étirer jusqu’à la jouissance, de prendre le temps des caresses et des massages (une pratique sensuelle qu’on oublie souvent) pour éveiller son corps au plaisir. Il est également important de ne pas se forcer, de ne pas culpabiliser si on n’a pas envie de faire l’amour, et de ne pas accuser la ménopause d’une vie sexuelle qui ralentit. Car un désir capricieux, un désir brinquebalant, ça arrive à n’importe quel âge. 

En parallèle, prendre soin de son corps en faisant du sport, en prenant du temps pour soi, pour se balader dans la nature, pour aller nager, c’est aussi se reconnecter à ce corps que l’on prend parfois pour un ennemi. En faisant équipe avec lui, en acceptant le chaos hormonal qui nous chamboule et en se réconciliant avec son corps, on multiplie les chances de s’épanouir sexuellement avec son partenaire. 

(1) C'est moi ou il fait chaud ? Lé ménopause sans tabou, de Caroline Michel, préface de Patrick Papazian, éditions leduc.s, janvier 2019, 16 euros

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sexo Interview
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797208443
Ménopause et sexualité : en finir avec les idées reçues
Ménopause et sexualité : en finir avec les idées reçues
MASTERS OF SEX - Caroline Michel, journaliste et autrice d'un livre dédié à la ménopause, explique en quoi cette période de la vie des femmes ne signe pas la fin de leur vie sexuelle. Bien au contraire.
https://www.rtl.fr/girls/love/menopause-et-sexualite-en-finir-avec-les-idees-recues-7797208443
2019-04-01 12:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lftfeQ2LUrXZlioNoR_QVA/330v220-2/online/image/2019/0401/7797337643_la-menopause-ne-signe-pas-la-fin-de-la-vie-sexuelle.jpg