3 min de lecture Sexo

Journée nationale de l'infertilité : comment conserver une sexualité épanouie

MASTERS OF SEX - À l’occasion de la quatrième journée nationale de l’infertilité, ce vendredi 9 novembre, voici comment échapper à la souffrance d'une infertilité dans sa vie de couple, et notamment sexuelle.

L'infertilité, une épreuve pour les couples qui peut toucher leur vie sexuelle
L'infertilité, une épreuve pour les couples qui peut toucher leur vie sexuelle Crédit : Unsplash/Marco Bianchetti
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

"Le désir d'enfant modifie la sexualité dans le couple", explique d'emblée Blandine Courbière, gynécologue obstétricienne, lors d'une intervention aux 11ème assises françaises de la sexologie et de santé sexuelle, à Marseille, en mars dernier.

Imaginez un peu, vous êtes un jeune couple et vous décidez de fonder une famille. Vous arrêtez la contraception et commencez une activité sexuelle avec l'espoir qu'un spermatozoïde et un ovule se rencontrent enfin. Mais après six mois d'essai, une grossesse n'est toujours pas déclarée. Il va alors falloir détecter auprès de spécialistes une possible infertilité.

"Plus d’un couple sur six rencontre, à un moment de sa vie, des difficultés pour réaliser son désir d’enfant", atteste le Dr Miguel Jean dans son ouvrage Le Couple face à l'infertilité (1). Ce chemin particulier est souvent "long et pénible", précise le spécialiste. 

À lire aussi
Les comédiennes Claire Assali et Lisa Wisznia Sexo
"Sexpowerment" : cette pièce de théâtre libérera votre sexualité

Blandine Courbière, elle-même spécialiste de l'assistance médicale à la procréation (AMP), a expliqué devant une audience de sexologues, gynécologues ou sage-femmes en quoi l'infertilité pouvait se répercuter sur l'entente sexuelle ou relationnelle d'un couple. "Le cercle peut rapidement devenir vicieux", assure-t-elle. Comment appréhender cette épreuve douloureuse au cours de sa vie de couple ? Réponses à l’occasion de la quatrième journée nationale de l’infertilité, organisée ce vendredi 9 novembre par le magazine Magicmaman-famili et l'association Maïa

La honte et la culpabilité

"Lorsque l’infertilité est constatée par la femme, il y a chez elle l'installation d’une honte, d'un stress, d'une certaine culpabilité, pouvant ensuite entraîner un trouble sexuel", explique Blandine Courbière. 

Premier conseil : parlez de vos émotions, sentiments, sensations à votre partenaire ou à un professionnel. Ne vous laissez pas submerger par la culpabilité. Si un trouble de la sexualité apparaît, parlez-en à un sexologue ou une sage-femme. 

La faute à qui ?

Dans la majorité des cas, explique encore la spécialiste, "le couple veut savoir à qui est la faute". Cette attitude est "très dangereuse", ajoute la gynécologue, "elle peut entraîner là encore un trouble de la sexualité, une hostilité entre les couples pouvant aller jusqu'à la séparation". 

Deuxième conseil : ne désignez jamais un fautif ou une fautive dans votre couple et traversez cette épreuve ensemble. Vous êtes "dans le même bateau", martèle Blandine Corbière. 

Regardez ensemble, dans la même direction
Regardez ensemble, dans la même direction Crédit : Unsplash/Pablo Heimplatz

La dissymétrie des traitements

Lors du suivi médical pour infertilité, on observe une dissymétrie entre le traitement réservé aux femmes (échographie, prise de sang, ponction ovarienne, effets secondaires dérangeants, complications possibles...) et celui réservé aux hommes (recueil du sperme).

Blandine Courbière déplore les cas où les femmes se rendent sans leurs compagnons (parfois seules ou accompagnées de leurs mères) aux examens médicaux. 

Troisième conseil : posez des RTT ou des jours de congés, arrangez vous pour vous libérer pendant la pause déjeuner, essayez au maximum de vivre le suivi médical à deux si vous voulez éviter les reproches et, encore une fois, une tension dans la vie de tous les jours ou sexuelle. 

Blandine Courbière souligne cependant que "certains couples vont être soudés par l’infertilité". Les spécialistes observent alors une tendresse et un accompagnement qui maintiennent l'entente sexuelle des deux personnes dans leur parcours d'infertilité. 

Les conséquences des traitements

A cause des traitements, les femmes vont développer une sécheresse vaginale et une prise de poids. Certaines d'entre elles ne vont pas se reconnaître, ne plus être à l'aise dans leur corps, entraînant donc une baisse de la confiance en elles comme de l'érotisme.

Quatrième conseil : s'informer sur les conséquences des traitements, en parler avec son ou sa médecin, afin de mieux les anticiper et d'être préparée avant mais aussi pendant l'apparition des symptômes. 

Le père, toujours au centre du processus
Le père, toujours au centre du processus Crédit : Unsplash/Ferenc Horvath

Quand le gynécologue remplace le père

Blandine Courbière attire l'attention sur l'importance, pour le corps médical comme pour le couple, de "ne pas mettre le gynécologue en situation de toute puissance" par rapport à la conception du bébé, si elle a lieu. "Il faut toujours mettre l’homme au centre du processus", explique-t-elle. 

Cinquième conseil : remerciez votre médecin avec sincérité mais faite en sorte que votre couple garde l'entière responsabilité de cette fécondation.

La sexualité, un sujet rarement abordée

"Pendant une AMP (assistance médicale à la procréation), la sexualité est rarement abordée", observe Blandine Courbière avant de citer de quelques chiffres prouvant cette affirmation. 

Dernier conseil : informez-vous toujours, n'attendez pas que l'on vous parle de sexualité, faites le premier pas vers le corps médical, prenez rendez-vous avec un sexologue qui, grâce à sa formation complémentaire, aura toutes les réponses à vos questions et pourra vous en dire davantage encore.

Le chemin peut être long pour les parcours d'infertilité, mais ces personnes sont là pour vous donner toutes les cartes en main pour mieux l'appréhender. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexo Sexualité Sexe
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795506745
Journée nationale de l'infertilité : comment conserver une sexualité épanouie
Journée nationale de l'infertilité : comment conserver une sexualité épanouie
MASTERS OF SEX - À l’occasion de la quatrième journée nationale de l’infertilité, ce vendredi 9 novembre, voici comment échapper à la souffrance d'une infertilité dans sa vie de couple, et notamment sexuelle.
https://www.rtl.fr/girls/love/journee-nationale-de-l-infertilite-comment-conserver-une-sexualite-epanouie-7795506745
2018-11-09 12:56:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MeTn9JrGnrX4yHVvkumk-w/330v220-2/online/image/2018/0317/7792668620_l-infertilite-une-epreuve-pour-les-couples-qui-peut-toucher-leur-vie-sexuelle.jpg