2 min de lecture Féminisme

Lettre à toi, la fille "qui n'aimait pas les filles"

ÉDITO - Ou comment tu as compris, la vingtaine passée, l'importance de la sororité.

Blair Waldorf et Georgina Sparks, personnages détestables qui se détestent dans la série "Gossip Girl"
Blair Waldorf et Georgina Sparks, personnages détestables qui se détestent dans la série "Gossip Girl" Crédit : Warner Bros. Television
ArièleBonte
Arièle Bonte

Si j'ai décidé de t'écrire, c'est pour te parler de sororité, aka la solidarité entre femmes. Je ne sais pas vraiment à quel moment de ta vie tu as appris (et surtout compris) ce mot qui paraît si sérieux, mais aujourd'hui, il sonne comme une évidence, un principe bien plus essentiel que cette "fraternité" de façade qui figure pourtant sur le fronton de nombreux monuments publics. Et pourtant, on ne peut pas dire que, pour toi, c'était vraiment gagné d'avance.

Aussi loin que je m'en souvienne, tu as toujours dit que tu n'aimais pas "les filles". Elles passaient leur temps à te "faire la gueule" et si aujourd'hui tu as oublié les raisons de toutes ces disputes, je te revois dans de nombreux moments de solitude, à attendre qu'on te pardonne ce que l'on t'avait reproché. 

À lire aussi
Chilla vient de sortir "Karma", un premier EP de 10 titres puissants Portrait
Chilla, rappeuse à la plume sans pitié contre le sexisme


Inutile de le cacher, pour toi aussi les filles elles étaient trop ceci, pas assez cela. Des engueulades, tu as aussi dû en déclencher pour évincer une des "copines" de ton cercle le temps d'une punition de quelques jours. 

Une fille "pas comme les autres"

Ce jeu à la Gossip Girl, tu ne l'as cependant jamais entrepris avec les garçons. Avec eux, tout était plus simple, selon toi. Ils ne te jugeaient pas et vous passiez plus de temps à vous amuser ensemble qu'à le perdre dans des altercations puériles.

Ce que tu appréciais le plus à leurs côtés, c'était ta différence. Parce qu'en tant que fille, tu n'entrais pas en compétition avec eux - à la différence de tes "rivales" de salle de classe - et tu pouvais te distinguer par ce statut que tu étais si fière de porter : une "fille pas comme les autres". 

S'ouvrir à la sororité

Une fois ta vie de jeune adulte bien entamée, tu as laissé de côté les chamailleries des bacs à sable. Un bon point pour toi vite contrebalancé par cette bonne vieille habitude : celle de considérer les autres femmes comme de potentielles rivales. Comme si elles allaient te planter un couteau dans le dos à la première occasion venue.

Il t'en aura fallu du temps pour faire taire cette petite voix et t'ouvrir à la sororité. Mais si, tu sais, cette attitude vraiment trop cool que tu croises ici et là au gré de rencontres, soirées, événements, conférences, séries télé et longs-métrages et que tu dois notamment à une brochette d'amies éduquées à ces questions-là.

L'égalité par la sororité

Ce sont elles qui t'ont permis de comprendre que, grâce à la sororité, tu allais te sentir plus forte et, surtout, ne plus regarder les autres femmes d'un œil suspicieux pour, au contraire, embrasser leurs différences et solliciter leurs points de vue, conseils et amitiés.

Mais, surtout, tu as pris conscience d'une chose encore plus importante : la solidarité entre femmes c'est, comme le disait d'ailleurs Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe, le début de l'égalité entre les femmes et les hommes. 

Je ne t'en voudrai jamais d'avoir joué un poil trop longtemps à "la fille qui n'aimait pas les filles", tu sais. Mais imagine ne serait-ce qu'une seconde si tu avais continué à tourner le dos à tes consœurs. Quelle femme serais-tu aujourd'hui ? Clairement pas celle que je suis devenue, l'une de celles qui fait avancer, à sa petite échelle, la cause des droits des femmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790090396
Lettre à toi, la fille "qui n'aimait pas les filles"
Lettre à toi, la fille "qui n'aimait pas les filles"
ÉDITO - Ou comment tu as compris, la vingtaine passée, l'importance de la sororité.
http://www.rtl.fr/girls/identites/lettre-a-toi-la-fille-qui-n-aimait-pas-les-filles-7790090396
2017-09-22 07:22:00
http://media.rtl.fr/cache/fWDkd4SIuK0uVZJAF0KdmA/330v220-2/online/image/2017/0914/7790093835_blair-waldorf-et-georgina-sparks-personnages-detestables-qui-se-detestent-dans-la-serie-gossip-girl.jpg