2 min de lecture Agression sexuelle

Violences sexuelles : le gouvernement lance une plateforme de signalement

Des milliers de personnes ont manifesté contre les violences faites aux femmes dans le cadre du mouvement #NousToutes samedi 24 novembre.

Des milliers de personnes ont manifesté à l'initiatives du mouvement #NousToutes le 24 novembre 2018
Des milliers de personnes ont manifesté à l'initiatives du mouvement #NousToutes le 24 novembre 2018 Crédit : AFP
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
et AFP

"Elle permettra aux victimes ou aux témoins d'échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé pour les aider dans leurs démarches". C'est ainsi qu'Édouard Philippe a décrit le rôle de la plateforme qui sera lancée mardi 27 novembre, et qui servira à signaler en ligne les violences sexistes et sexuelles

Dimanche, dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le Premier ministre a publié sur Facebook cette annonce, attendue déjà pour le mois d'octobre. Cette plateforme sera "opérationnelle 24H/24 via le site service-public.fr", a précisé le chef du gouvernement dans une tribune.
 
"C'est le premier des jalons, technique et politique, pour éradiquer les violences sexistes et sexuelles", a-t-il estimé. "Désormais quelques clics peuvent aider chacune à prendre un nouveau départ : pour soi, pour sa famille. Et peut-être pour éviter le pire", a insisté le Édouard Philippe

En 2016, 123 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon

Promise il y a un an par le président Emmanuel Macron, la plateforme doit être lancée en présence de la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa et des ministres de l'Intérieur et de la Justice, Christophe Castaner et Nicole Belloubet. Le gouvernement pourrait à cette occasion rendre public le chiffre des féminicides pour l'année 2017. 

À lire aussi
Des femmes témoignent des abus qu'elles ont subis dans le milieu du tatouage MeToo
"Paye ton tattoo artist" : les victimes d'abus dans le monde du tatouage témoignent

En 2016, 123 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours. Samedi, 50.000 personnes selon les organisatrices, dont 30.000 à Paris (12.000 selon la préfecture de police), ont manifesté contre les violences faites aux femmes dans le cadre du mouvement #NousToutes.  

"C'est la plus grosse mobilisation (féministe) qu'on ait connue en France", s'est félicitée son instigatrice, Caroline De Haas, Marlène Schiappa saluant une "grande manifestation" qui "doit être vue et entendue". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Violences Agression
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795694715
Violences sexuelles : le gouvernement lance une plateforme de signalement
Violences sexuelles : le gouvernement lance une plateforme de signalement
Des milliers de personnes ont manifesté contre les violences faites aux femmes dans le cadre du mouvement #NousToutes samedi 24 novembre.
https://www.rtl.fr/girls/identites/violences-sexuelles-le-gouvernement-lance-une-plateforme-de-signalement-7795694715
2018-11-25 01:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/p1XzW_zuSgv2DOGQSEhrDw/330v220-2/online/image/2018/1125/7795694764_des-milliers-de-personnes-ont-manifeste-a-l-initiatives-du-mouvement-noustoutes-le-24-novembre-2018.jpg