1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Indochine : comment Marguerite Duras a inspiré le groupe de Nicola Sirkis
1 min de lecture

Indochine : comment Marguerite Duras a inspiré le groupe de Nicola Sirkis

Tout a commencé en 1980, par une petite annonce dans le magazine Rock&Folk : le groupe Les Espions recherche un bassiste et un chanteur.

Indochine en Concert Très Très privé à l'Espace Niemeyer
Indochine en Concert Très Très privé à l'Espace Niemeyer
Crédit : Béranger Tillard / RTL2
Indochine : l'écrivaine qui se cache derrière les succès du groupe
52:16
FOCUS - Indochine, 40 ans de succès
17:12
Thibaud Chaboche & Capucine Trollion

Avec près de 15 millions d'albums vendus, la popularité du groupe de Nicola Sirkis ne faiblit pas. Premier groupe de rock français à avoir rempli Bercy et le Stade de France, Indochine s'inspire en grande partie, dans son nom et dans ses tubes, d'une écrivaine et dramaturge française : Marguerite Duras.

Tout commence en 1980, par une petite annonce dans le magazine Rock&Folk. Le groupe Les Espions recherche un bassiste et un chanteur. Dominique Nicolas et Nicola Sirkis répondent à l’annonce. Mais la sauce ne prend pas et tous deux décident alors de monter leur propre groupe : le 10 mai 1981, jour de l’élection de François Mitterrand, va naître Indochine, un nom inspiré du livre de Marguerite Duras Un barrage contre le Pacifique.

Après un premier concert à Paris, le succès est au rendez-vous. Indochine assure rapidement les premières parties de Depeche Mode et de Taxi Girl, puis enregistre un premier album, L’Aventurier, du nom de son premier tube devenu si célèbre.

Plusieurs titres font référence à Marguerite Duras

Marguerite Duras ne disparaît pas pour autant. Quatre ans plus tard, sort le 3ème album du groupe, 3. Fini l’exotisme et l’univers BD de Bob Morane, Indochine explore désormais des thèmes plus charnels et plus ambigus. Une nouvelle chanson, 3 nuits par semaine, s'inspire directement d'un autre roman de Marguerite Duras, L'Amant. Un roman initiatique, où l'écrivaine raconte son adolescence en Indochine et sa première expérience avec un homme.

À lire aussi


Toujours sur le même album, Tes yeux noirs, dernier single de l’album, fait également référence à l'autrice. Ce tube incontournable, repris lors du "concert très très privé" d'Indochine, organisé le 12 février dernier par RTL2, raconte le désir de l’autre après une séparation. Nicola Sirkis admettra à l'époque avoir pensé une nouvelle fois à Marguerite Duras, et à son visage, jeune aux cheveux courts…

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/