1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Grammy Awards 2021 : Taylor Swift, Beyoncé et Megan Thee Stallion reines de la soirée
3 min de lecture

Grammy Awards 2021 : Taylor Swift, Beyoncé et Megan Thee Stallion reines de la soirée

Les Grammy Awards ont commencé à distribuer leurs premières récompenses ce dimanche après-midi. C'est un palmarès très féminin qui se dévoile avec des prix pour Taylor Swift, H.E.R, Beyoncé ou encore Megan Thee Stallion.

Beyoncé et Meghan Thee Stallion aux Grammy Awards 2021
Beyoncé et Meghan Thee Stallion aux Grammy Awards 2021
Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
William Vuillez & AFP

L'artiste R&B américaine H.E.R. a remporté dimanche le Grammy Award de la chanson de l'année pour I Can't Breathe, hymne réclamant la fin des discriminations raciales et des brutalités policières sorti dans la foulée des manifestations provoquées par le meurtre de George Floyd au printemps dernier. I Can't Breathe fait référence aux derniers mots prononcés par Eric Garner, un Américain noir mort asphyxié lors de son arrestation par la police à New York, en juillet 2014.

Coup double pour Billie Eilish qui a raflé, avec Everything I Wanted, le Grammy Award de l'enregistrement de l'année pour la deuxième année consécutive, un exploit pour une artiste de seulement 19 ans qui avait remporté le grand chelem l'an dernier (les quatre récompenses reines).

Pour cette édition 2021, Billie Eilish a vaincu des stars comme Beyoncé, Dua Lipa et Post Malone dans la course à ce prix récompensant un titre pour sa performance globale, qui associe l'ensemble des professionnels qui ont participé à la réalisation et l'enregistrement du morceau.

Album de l'année pour Taylor Swift

Taylor Swift a remporté le Grammy Award de l'album de l'année pour Folklore, premier de deux disques sortis durant le confinement sur lequel elle embrasse pleinement l'esthétique "cottagecore" du retour aux choses simples et campagnardes, très en vogue aux États-Unis. 

À lire aussi

La conversion de Taylor Swift en belle des champs n'a pas empêché ce rouleau compresseur pop d'écraser ses principaux concurrents dans la course au Grammy suprême, parmi lesquels Coldplay, Dua Lipa, Post Malone et la reine Beyoncé.

Record pour Beyoncé

Cette dernière, neuf fois nommée, a quant à elle battu le record de récompenses en carrière pour une artiste féminine aux Grammy Awards, avec 28 trophées. La chanteuse a d'abord reçu le prix de la meilleure vidéo musicale, partagé avec sa fille aînée Blue Ivy qui figure à ses côtés dans le clip de Brown Skin Girl. Beyoncé et sa dauphine Megan Thee Stallion ont reçu également un prix pour leur collaboration sur le tube Savage, sacré "meilleure performance rap". Queen B a ensuite décroché un nouveau Grammy dans la catégorie "meilleure performance R&B".

Megan Thee Stallion "révélation de l'année"

La rappeuse Megan Thee Stallion a dans la foulée remporté en solo cette fois, le prestigieux Grammy dans la catégorie "révélation de l'année". Cette récompense ne fait que consacrer le succès de l'artiste après une année marquée par la sortie de son premier album studio Good News, son tube Savage cité précédemment et un duo mémorable avec la star Cardi B sur WAP.

Lady Gaga et Ariana Grande coiffent BTS

Beyoncé est aussi en lice pour les Grammys convoités de l'enregistrement de l'année et de la chanson de l'année avec son titre Black Parade, sorti en juin dans la foulée des gigantesques manifestations antiracistes provoquées par la mort de George Floyd.

De leur côté Lady Gaga et Ariana Grande ont remporté le Grammy de la catégorie "meilleure collaboration pop" avec leur single Rain On Me. Une récompense très commentée par les internautes qui imaginaient les BTS l'emporter avec leur tube Dynamite.

Dans la catégorie "meilleure performance pop solo" c'est Harry Styles qui a raflé la mise avec son titre Watermelon Sugar, qu'il a d'ailleurs interprété en ouverture de la cérémonie. 

Nas et The Strokes primés

Dans les autres catégories déjà récompensées, Britanny Howard, jusqu'alors connue avec son groupe Alabama Shakes, a remporté en solo le Grammy de la meilleure chanson rock tandis que Fiona Apple a décroché deux prix pour son album Fetch The Bolt Cutters, qualifié de "chef d'oeuvre" par de nombreux critiques.

Dans une catégorie rock où les artistes féminines étaient présentes en force, The Strokes a réussi à s'imposer pour le meilleur album rock avec The New Abnormal, le premier Grammy de leur pourtant longue carrière. Vieux briscard du rap, Nas a aussi remporté une première victoire dimanche après 14 nominations pour King's Disease, sacré meilleur album rap.

Kanye West gagne dans la catégorie "musique chrétienne contemporaine"

Le rappeur Kanye West a remporté son 22e Grammy Award. Non pas dans la catégorie rap qui l'a rendu célèbre, mais pour son disque évangélique Jesus Is King, élu "meilleur album de musique chrétienne contemporaine".

La star nigériane Burna Boy s'est quant à lui imposé dans la catégorie de l'album de "musique du monde", célébrant son trophée comme "une grande victoire pour les Africains de ma génération, partout dans le monde. Ce doit être une leçon".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/