1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Pourquoi Philippe Etchebest se refuse à rouvrir la terrasse de son restaurant
2 min de lecture

Pourquoi Philippe Etchebest se refuse à rouvrir la terrasse de son restaurant

Le médiatique chef a pris la décision de ne pas profiter de cette nouvelle règle immédiatement face à un flou persistant.

Philippe Etchebest (illustration)
Philippe Etchebest (illustration)
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Terrasses, cinémas, théâtres, musées... Même avec des jauges réduites, les Français vont enfin pouvoir retrouver un peu de liberté et de légèreté. Les Français ont déjà pu profiter du pont de l'Ascension, premier long week-end depuis la levée des restrictions de déplacement début mai, pour aller prendre l'air à la campagne ou au bord de la mer.

À partir du 19 mai, le couvre-feu sera repoussé de 19h à 21h et ce sera surtout l'heure des réouvertures, même partielles, pour de nombreux établissements accueillant du public. Les cinémas fermés depuis le 30 octobre pourront rouvrir avec une jauge de 35% et 800 spectateurs maximum, pour redonner une chance à des films à la vie interrompue trop vite à l'automne.

Réouverture aussi, avec des jauges réduites, pour les musées, les théâtres, les parcs zoologiques, les bibliothèques ou encore l'ensemble des commerces. Quant aux bars et restaurants, seules leurs terrasses seront autorisées, à 50% de leur capacité et avec des tables de six maximum. Des règles encore trop complexes pour certains restaurateurs, d'autant que la météo de ce mois de mai est incertaine.

Objectif : 9 juin

"Imaginez-vous rouvrir une grosse machine, refaire une carte, faire revenir tout le personnel mais finalement devoir tout annuler et jeter de la marchandise parce qu'il pleut ? Impossible", a expliqué au Journal du dimanche le médiatique chef Philippe Etchebest qui ne rouvrira pas son service en terrasse mercredi dans son restaurant étoilé du Quatrième Mur à Bordeaux. "Et puis tout le monde n'est pas concerné : à peine 40 % des restaurateurs en France ont une terrasse", souligne-t-il. Il attendra donc la prochaine étape des réouvertures, le 9 juin.

À lire aussi

Le chef continue de miser sur la vente à emporter, la révélation du confinement pour les restaurateurs et promet une certaine flexibilité. "Je continue la vente à emporter, et si les gens veulent s'asseoir, ma terrasse sera ouverte mais sans service, précise-t-il. Je préfère attendre le 9 juin de pouvoir ouvrir à l'intérieur. La jauge de 50% imposée aux terrasses ne veut rien dire, c'est flou. Rouvrir avec 1,50 mètre entre les tables, ce serait plus précis. Ça fait plus d'un an qu'on est tous pendus aux lèvres des membres du gouvernement. On a vu qu'entre les annonces à la télé et la sortie du décret officiel il y avait toujours un paragraphe en plus, non prévu".

Cafés et restaurants pourront alors accueillir des clients en nombre limité en intérieur, le couvre-feu sera décalé à 23h, les jauges seront assouplies pour les lieux culturels. Cette réouverture progressive est permise par l'amélioration sensible de la situation épidémiologique et l'accélération de la campagne de vaccination.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/