2 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Dupont-Aignan dénonce la "colonisation migratoire" de la France

VIDÉO - Le président de Debout la France s'est attiré les foudres de tous ses interlocuteurs en défendant ses idées sur la situation migratoire de la France.

>
Nicolas Dupont-Aignan - On n'est pas couché 23 juin 2018 #ONPC Crédit Image : Capture d'écran France 2 |
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

"Il faut sauver la France". Nicolas Dupont-Aignan, invité de Laurent Ruquier sur le plateau d'On n'est pas couché ce samedi 23 juin, a longuement exposé ses idées sur la question migratoire en France. "J'estime que notre pays est colonisé (...) économiquement, religieusement et migratoirement par les migrants qui arrivent sur notre sol", a lancé le président de Debout la France. Ce dernier, qui "demande aux Français de réagir", déplore que "des centaines de mosquées salafistes" soient installées en France.

"J'estime que les Français doivent être fiers d'être Français, mais dans la tolérance, doivent dire stop", a-t-il ajouté. Une sortie qui a été largement critiquée par une autre invitée de Laurent Ruquier, la chanteuse Angélique Kidjo. 

"C'est pas possible d'entendre des gens qui veulent gouverner ce pays parler d'être fédérateur, alors que dans le fond vous divisez", a-t-elle lancé à Nicolas Dupont-Aignan. Et d'ajouter, sous les applaudissements du public : "Vous êtes en train de nous dire que la France est colonisée. C'est une insulte".

À lire aussi
Jade et Eric Dussart refont la télé avec leurs invités Eric Dussart
Best-Of "On Refait La Télé" du 21 juillet 2018

Nicolas Dupont-Aignan énerve ses interlocuteurs

La tension est montée d'un cran sur le plateau de France 2, quand Nicolas Dupont-Aignan a épinglé ses interlocuteurs sur "les beaux quartiers" dans lesquels il est sûr qu'ils vivent. "Si j'avais été élu en 2017, j'aurai laissé s'installer les camps de migrants au jardin du Luxembourg, chez madame Angot", lance l'homme politique, rapidement coupé par la principale intéressée.

Visiblement très en colère, elle lui demande d'expliquer "ces préjugés". Une confrontation dans laquelle Jean Benguigui est rapidement intervenu, coupant vivement Nicolas Dupont-Aignan alors qu'il qualifie ses interlocuteurs de "petite classe" privilégiée. "Cette petite classe vous emmerde !", rétorque le comédien. "Moi j'ai connu des gens d'extrême droite beaucoup plus intelligents", ajoute-t-il.

Et Laurent Ruquier, également très énervé d'ajouter : "Il faut attendre 25 minutes (...) et vous êtes pire que madame Le Pen !". Enfin, Bernie Bonvoisin, venu présenter son dernier ouvrage, La danse du chagrin, lance au président de Debout la France : "tu nous soûles là".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Nicolas Dupont-Aignan France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793856784
"On n'est pas couché" : Dupont-Aignan dénonce la "colonisation migratoire" de la France
"On n'est pas couché" : Dupont-Aignan dénonce la "colonisation migratoire" de la France
VIDÉO - Le président de Debout la France s'est attiré les foudres de tous ses interlocuteurs en défendant ses idées sur la situation migratoire de la France.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/on-n-est-pas-couche-nicolas-dupont-aignan-denonce-la-colonisation-migratoire-de-la-france-7793856784
2018-06-24 00:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gB0jrUHhKl7IcKUE6BshuA/330v220-2/online/image/2018/0624/7793856804_nicolas-dupont-aignan-sur-le-plateau-d-on-n-est-pas-couche-samedi-23-juin.JPG