3 min de lecture People

Miss France 2021 : Clémence Botino peut-elle garder sa couronne plus longtemps ?

VU DANS LA PRESSE - Miss France 2020 aura vécu une année de règne compliqué avec la crise du coronavirus et les confinements.

Clémence Botino, Miss France 2020
Clémence Botino, Miss France 2020 Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

En recevant la couronne et l'écharpe de Miss France 2020, Clémence Botino ne s'attendait pas à une telle année de règne. Une année complètement bouleversée par la pandémie du coronavirus et des confinements.

L'élection de Miss France 2021 est reportée au 19 décembre prochain, pour une cérémonie au Puy du Fou. Mais, rien n'assure que la grande finale Miss France pourra se dérouler à cette date ou si elle devra de nouveau être reportée, en fonction des annonces gouvernementales pour lutter contre le coronavirus.

En attendant d'avoir un peu plus d'informations, Clémence Botino a tenu à mettre les choses au clair sur son règne, dans un entretien pour LCI. "Il y a des jours où je me dis : 'C’est sûr qu’on aura l’élection'. Et d’autres où je me dis : 'Ouhlala, c’est plus compliqué que prévu'. L’élection aura lieu, ça c’est sûr. Peut-être qu’on devra changer la date. Avec tout ce qui se passe, c’est une éventualité. Quoi qu’il en soit, je rends mon titre. Si c’était ça la question, oui il y aura une Miss France 2021", explique la jeune femme de 23 ans, élue Miss Guadeloupe avant de remporter la couronne Miss France en 2020.

Une Miss France prête à prolonger son règne, mais à rendre la couronne quand il le faudra

Pour ce qui est de passer le flambeau, plutôt la couronne, Clémence Botino ne laisse aucun doute : "Maintenant, je me rapproche de la fin et il faut boucler la boucle à un moment. En tant que jeune femme, c’est important de conclure certaines choses. Je ne peux pas être la Miss France qui traîne. À un moment ou à un autre, je vais pouvoir rendre mon titre."

Cependant, le contexte actuel étant plus que compliqué tout comme l'organisation d'une soirée Miss France avec le public, Clémence Botino est consciente que son règne peut se prolonger et qu'elle accepte la situation : "S’il faut le faire, je le ferai. De toute façon, il faut une Miss France. On ne peut pas faire une année sans ! C’est comme chez les rois et les reines finalement. Quand il n’y a pas de successeur, on reste en titre", poursuit-elle en riant.

Des responsabilités supplémentaires

À lire aussi
hommage
Jean-Pierre Bacri "n'était pas râleur" mais "un révolté ",  selon Cédric Klapisch

Si garder la couronne Miss France plus longtemps que prévu est une tâche qui n'effraie pas Clémence Botino, elle est aussi consciente de la pression d'un règne prolongé : "Je me dis quand même qu’un an en tant que Miss France, c’est beaucoup. C’est beaucoup de responsabilités, c’est un contrat donc notre image ne nous appartient pas forcément. C’est une expérience magnifique, mais il faut aussi qu’on puisse s’émanciper en tant que jeune femme". Elle conclut, avec des éclats de rire : "Si je dois rester Miss France pendant encore dix ans, je dirai non quand même (elle rit) ! Mais si je dois faire encore quelques mois, je le ferai avec plaisir"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Miss France Guadeloupe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants