3 min de lecture Famille royale

Meghan Markle : avec son bébé, elle teste les limites de la famille royale

Louée pour avoir fait souffler un vent de fraîcheur sur la famille royale, Meghan Markle semble vouloir faire changer Kensington Palace avec la naissance prochaine de son premier enfant.

Meghan Markle, le 8 mars 2019
Meghan Markle, le 8 mars 2019 Crédit : Daniel Leal-Olivas / AFP / POOL
Cécile Antoine-Meyzonnade et AFP

Avec son style moderne, californien, féministe et écolo, il est certain que Meghan Markle a quelque peu dépoussiéré les habitudes de la maison de Windsor, depuis son fastueux mariage avec le prince Harry, petit-fils de la reine Elizabeth II, le 19 mai 2018. 

Cependant, l'année écoulée a également montré à quel point il pouvait être délicat pour la duchesse de Sussex de faire coïncider ses envies avec les intérêts de la famille royale, censée incarner un symbole de stabilité et de moralité. Et la naissance à venir du bébé princier, qui prendra la septième place dans l'ordre de succession au trône britannique, risque de compliquer encore un peu plus la situation. 

L'ancienne actrice de 37 ans s'est déjà attirée une volée de critiques après une coûteuse "baby shower" - fête organisée entre une future maman et ses amies - à New York, dont elle était repartie en jet privé. Coût de l'opération: 300.000 livres, soit 350.000 euros, selon les médias britanniques. "La règle numéro un, c'est de ne pas étaler sa richesse sous le nez des Britanniques", avait alors taclé le journaliste et animateur télé Piers Morgan.     

"Duchesse de l'Excès" ?

À lire aussi
Les deux couples royaux, le 11 mars 2019 : de gauche à droite, Kate Middleton, le prince William, le prince Harry et Meghan Markle famille royale
Meghan Markle et le prince Harry : l'ultime rupture avec Kate Middleton et William ?

Le palais de Buckingham a fait les frais de l'affaire pour avoir maladroitement tweeté peu après regretter que "73% des familles les plus pauvres n'aient pas toujours les moyens de nourrir leurs enfants pendant les vacances scolaires". Il n'en fallait pas davantage pour déclencher des réactions cinglantes sur les réseaux sociaux: "Peut-être pourriez-vous demander à la duchesse de l'Excès (jeu de mot avec le véritable titre de Meghan, duchesse de Sussex, ndlr) de payer une partie de son allocation de garde-robe ?", a réagi un internaute.

Un porte-parole de la famille royale a également dû se fendre d'un rare démenti après que le magazine Vanity Fair eut affirmé que l'épouse du prince Harry souhaitait prodiguer à son enfant une éducation basée sur le principe de neutralité du genre. À ceci s'ajoutent des relations pas toujours évidentes avec la reine Elizabeth II, qui n'aurait pas particulièrement apprécié que sa belle petite-fille lui demande d'emprunter une tiare de la collection royale pour son mariage. 

"Elle aura la tiare que je lui donnerai", aurait ainsi déclaré la souveraine à Harry, selon le tabloïd britannique The Daily Mail. Elizabeth aurait même personnellement informé le prince William, le frère de Harry, de sa décision de lui interdire de porter des bijoux de la fameuse collection, selon le Sun cette fois-ci. De quoi tendre un peu plus les rapports entre les deux couples, Meghan et Kate, sa belle-sœur, plus traditionnelle, entretenant déjà des relations compliquées, selon la presse spécialisée dans la famille royale. 

Une "naissance normale"

Contrairement à sa belle-sœur, Meghan Markle aurait choisi de ne pas accoucher dans la très chic aile privée "Lindo" de l'hôpital St Mary de Londres, et préférerait un endroit plus "intime", affirme The Sun. "Elle veut juste une naissance normale et naturelle pour faire connaissance avec son bébé, sans être pomponnée des pieds à la tête juste pour les photos" à la sortie de l'hôpital, déclare une source citée par le journal. 

Le jeune couple élèvera son bébé à Frogmore Cottage, dans l'enceinte du château de Windsor, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de la capitale britannique. Ce bâtiment classé du XIXe siècle a fait l'objet d'une rénovation de 3 millions de livres (3,5 millions d'euros). Pour la décoration de la chambre de l'enfant, Meghan Markle souhaiterait utiliser de la peinture vegan infusée à l'huile d'eucalyptus.

À ce propos, elle aurait d'ailleurs convaincu Harry de manger moins de viande en participant à son régime végétalien pendant la semaine. Des choix qui semblent trahir l'influence de sa mère, Doria Ragland, qu'elle décrit comme une professeur de yoga anticonformiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille royale Meghan Markle Royal baby
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797389408
Meghan Markle : avec son bébé, elle teste les limites de la famille royale
Meghan Markle : avec son bébé, elle teste les limites de la famille royale
Louée pour avoir fait souffler un vent de fraîcheur sur la famille royale, Meghan Markle semble vouloir faire changer Kensington Palace avec la naissance prochaine de son premier enfant.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/meghan-markle-avec-son-bebe-elle-teste-les-limites-de-la-famille-royale-7797389408
2019-04-09 09:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UU7kee1yhOXY6aYbtzhpyA/330v220-2/online/image/2019/0409/7797389412_meghan-markle-le-8-mars-2019.jpg