1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Mariah Carey, diva devenue caricature d'elle-même
6 min de lecture

Mariah Carey, diva devenue caricature d'elle-même

Ridiculisée en direct à la télévision américaine au Nouvel An, la chanteuse s'applique depuis toujours à être la popstar hautaine que le public adore.

Mariah Carey sur scène au Mexique, en novembre 2016
Mariah Carey sur scène au Mexique, en novembre 2016
Crédit : Carlos Tischler/REX/Shutterstock
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

L'année 2017 a mal commencé pour Mariah Carey. La popstar a raté son direct à la télévision américaine, alors qu'elle se produisait à New York pour le Nouvel An. Les problèmes techniques se sont enchaînés, notamment un décalage entre la bande son et sa voix, et elle a préféré laisser le public chanter. Sur Twitter, la chanteuse avait préféré en rire, relativisant "Les emmerdes, ça arrive", avec un gif d'elle haussant les épaules. Mais son équipe crie au "sabotage" et "l'envie de créer du drama à la Mariah Carey" de la part de la production.

Un scandale de plus pour la chanteuse de 46 ans qui, depuis une dizaine d'années, brille plus par ses extravagances et ses prestations ratées que par son talent indéniable de chanteuse pop-soul. Retour sur les (nombreux) derniers dérapages de la star.

Une télé-réalité à sa gloire

Que manquait-il à sa panoplie de la parfaite diva ? Une émission de télé-réalité sur sa vie. Si certains, comme Kim Kardashian, ont démarré leur carrière avec ce genre de format (mais à la suite de la publication de sa sextape, rappelons-le), d'autres pensent que c'est un passage obligé pour relancer la leur. C'est le cas de Mariah Carey. 

En décembre 2016, Mariah's World, "Le Monde de Mariah", ou, "Le Monde selon Mariah", débarque sur E! On y suit la vie trépidante et glamour de la chanteuse. Quand elle fait le bilan de ses journées bien remplies, c'est en nuisette de soie, allongée sur un canapé. Tout simplement. "J'aime faire la fête, un point c'est tout", s'exclame-t-elle, la main sur le cœur et l'air faussement outré. "On vit pour ça !", écrit le compte Twitter officiel de l'émission. Mariah Carey joue de son image de diva, l'exagère pour la garder sous contrôle. Elle donne au public ce qu'il attend d'elle, de l'insouciance mêlée à de l'excentricité. 

À lire aussi

Dans ces épisodes, on découvre les coulisses de sa tournée, et les préparatifs de son mariage avec le millionnaire australien James Packer. Mais ce dernier n'apparaît jamais, ne souhaitant pas figurer au générique de cette émission présentée comme une "série de documentaires". Depuis, il a rompu leurs fiançailles, et le couple s'est séparé. Les rumeurs disent d'ailleurs qu'il ne supportait plus le train de vie de sa compagne, qui aurait formulé des exigences folles pour le contrat de mariage. Difficile de suivre la diva ?

L'egotrip poussé à l'extrême

Juste avant l'émission de télé-réalité, Mariah Carey a coché une autre case indispensable dans la vie de toute popstar à la carrière et à l'ego suffisamment grands pour y prétendre : avoir un show en résidence à Las Vegas. Comme Céline Dion, Britney Spears et Jennifer Lopez, Mariah Carey a le sien depuis mai 2015 : Mariah #1 To Infinity, au prestigieux Ceasars Palace. La chanteuse n'y joue que ses single ayant atteint le sommet des ventes, comme Vision of Love, Hero ou Fantasy. Après avoir annoncé sa fin pour mai 2017, elle a finalement rajouté des dates en juillet 2017.

En avril 2016, elle a poussé l'egocentrisme à son paroxysme en organisant une grande fête déguisée au Lac de Côme, en Italie. Le thème ? Les invités devaient venir grimés en leur "Mariah préférée". La star avait elle-même joué le jeu, habillée en Bianca, son alter-ago, brune incendiaire qui tente de lui "voler" son compagnon dans le clip de Heartbreaker, sorti en 1999. Du méta-Mariah Carey.

Mais il ne suffit pas que les autres s'amusent à lui ressembler. Avec sa carrière impressionnante - plus de 200 millions d'albums vendus dans le monde - Mariah Carey est aussi un exemple pour de nombreuses chanteuses, qui la citent en modèle. De son côté, la star n'a que faire de la plupart de ses admiratrices. Seules Beyoncé et Britney Spears trouvent grâce à ses yeux. 

Connue pour son franc-parler, elle n'hésite pas à faire mouche quand on lui parle d'autres stars. Et pour asseoir son statut de reine des divas, rien ne vaut affirmer ne pas connaître ses concurrentes. Au début des années 2000, Mariah Carey avait ainsi lancé, à propos de Jennifer Lopez : "Je ne la connais pas". Une déclaration devenue culte, et qui a bâti la réputation de peste de Mariah Carey envers ses congénères. "Je n'essayais pas d'être drôle, je disais simplement la vérité (...) Nous ne nous connaissons pas personnellement", affirme-t-elle 15 ans plus tard.

Rebelote fin 2016. Poussant la blague jusqu'au bout, la chanteuse accepte de jouer au jeu Does she know her ? avec l'animateur Andy Cohen dans l'émission Watch What Happens: Live sur Bravo. La chanteuse affirme ne pas connaître les jeunes Demi Lovato et Ariana Grande. Celle-ci est pourtant souvent décrite comme une héritière du style Mariah Carey. La chanteuse reste insensible à l'étonnement d'Andy Cohen, préférant se recoiffer.

Un look bling-bling

Mariah Carey est en effet très soucieuse de son image, comme toute diva qui se respecte. Cet été, l'affiche faisant la publicité de ses nouveaux concerts à Las Vegas a été censurée par deux aéroports américains, la jugeant indécente. La chanteuse y apparaît allongée, enroulée dans un drap fin et doré, qui dissimule à peine sa poitrine. Le Caesars Palace lui-même a exigé une version moins dénudée, à laquelle Mariah Carey s'est refusée. 

L'affiche du spectacle de Mariah Carey à Las Vegas
L'affiche du spectacle de Mariah Carey à Las Vegas
Crédit :

Quand elle n'insiste pas pour apparaître presque nue sur une affiche, Mariah Carey prend soin de porter des robes courtes et souvent, décolletées en même temps. S'il n'y a aucun soucis à cela, cette habitude vestimentaire a autant renforcé son image de diva qu'elle prête à rire. Comme cette internaute qui se demande "C'est moi ou Mariah Carey porte des vêtements qui sont bien trop petits pour elle ?". "J'ai peur qu'elle nous fasse une Janet Jackson", s'inquiète-t-elle, en rapport à l'épisode du téton dévoilé en plein concert du Super Bowl, en 2004, devenu le "Scandale du Nipplegate". "Les 15 fois où Mariah Carey a cru qu'un T-shirt était une robe", écrit en 2013 Buzzfeed, normalement pas du genre à se moquer des tenues de célébrités.

Heureusement, Mariah Carey n'a encore jamais subi pareille mésaventure, contrairement à Britney Spears surprise sans culotte. Mais la chanteuse originaire de Long Island est régulièrement moquée pour ses tenues osées. Et pas toujours ajustées. En 2010, la Toile s'attarde sur cette robe à froufrous dorée, portée lors d'un concert à Los Angeles, et dans laquelle elle ne semble pas très à l'aise. 4 ans plus tard, la chanteuse fait sensation en apparaissant dans une robe en latex noire très échancrée, sur scène, en Chine. Mais sans ces looks, Mariah Carey ne serait pas Mariah Carey.

Des prestations en dents de scie

Au-delà des robes dorées extra-courtes, Mariah Carey est avant tout une voix, l'une des plus belles des 30 dernières années. Qui n'a pas eu des petits papillons au ventre en l'entendant monter dans les aigus ? Mais ces dernières années, le plaisir a été gâché à plusieurs reprises par des prestations ratées. Sa mésaventure au Nouvel An new-yorkais est la dernière d'une liste commençant à être longue. 

En 2014, la star se produit au Rockefeller Center pour son incontournable tube de Noël, All I Want For Christmas Is You. Cette fois, elle ne tient pas la note et chante faux. Au point que plusieurs internautes s'amusent à isoler sa partie vocale. 

Quand elle ne chante pas faux, Mariah Carey a recours au playback, une pratique dangereuse qui peut vite être repérée, comme cela a été le cas en février 2015. Au festival Jazz & Blues, en Jamaïque, la star se retrouve en décalage avec la bande-son. Pendant We Belong Togetherelle quitte la scène, alors que la musique, et le chant, ne sont pas terminés. Les mêmes critiques lui ont été faites pendant la tournée Me. I Am Mariah... The Elusive Chanteuse, lancée en 2014, où playback et fausses notes se sont succédées, tandis que la diva avait l'air ailleurs. Gageons que le prolongement de sa résidence à Vegas montre qu'elle est sur la bonne voie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/