1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Orthographe : faut-il dire ma sœur est quelqu’un "d'active"… ou "d'actif" ?
2 min de lecture

Orthographe : faut-il dire ma sœur est quelqu’un "d'active"… ou "d'actif" ?

Comment mettre "quelqu’un" au féminin ? La correctrice de RTL fait le point…

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : sherise-van-dyk/unsplash
Orthographe : faut-il dire ma sœur est quelqu'un "d'active"... ou "d'actif" ?
00:02:55
Orthographe : faut-il dire ma sœur est quelqu'un "d'active"... ou "d'actif" ?
00:02:55
Muriel Gilbert

Amis des mots, ce samedi, nous allons parler de quelqu’un. Bon, vous commencez à avoir l’habitude, avec moi : je vais vous parler de quelqu’un, mais du mot quelqu’un, qui est ce qu’on appelle un pronom indéfini, comme on, par exemple. En général, quelqu’un désigne une personne indéterminée. Soit on ne sait pas exactement qui c’est ("Quelqu’un a boulotté mon croissant !"), soit on ne veut pas dire qui c’est : "Quelqu’un m’a assurée que vous étiez capable de tout pour un croissant." On ne sait même pas si ce quelqu’un est un homme ou une femme.

En effet, si quelqu’une est dans le dictionnaire, c’est un mot plutôt rare et littéraire. On ne dit pas : "J’ai rencontré quelqu’une au marché." Mais c’est une autre histoire de féminin dont je veux vous parler, au sujet de quelqu’un, une erreur que j’entends souvent, et notamment l’autre soir sur RTL dans l’émission Parlons-nous, de Caroline Dublanche ! Quelle erreur ? Celle qui consiste à dire des choses comme "Ma sœur est quelqu’un de gentilLE" ou "Je suis quelqu’un d’actiVE" ou encore "Valérie Quintin, avec ses pulls bigarrés et ses pantalons vert fluo, est quelqu’un d’élégantE." 

Quelle que soit la personne qu’il désigne, quelqu’un est un pronom masculin, donc très logiquement on accorde l’adjectif qui s’y rapporte au masculin : Valérie est élégantE, mais Valérie est quelqu’un d’éléganT ; Ma sœur est quelqu’un d’actif, Muriel est quelqu’un de gentil. Et pas de jaloux, d’ailleurs, à l’inverse, on dira "Stéphane est une personne sérieuSE" (en accordant au féminin avec personne). En somme, ici l’accord n’a rien à voir avec le sexe de celui ou celle dont il est question. Avec quelqu’un, l’adjectif est toujours au masculin.

"C'est quelqu'un !"

Autre erreur fréquente, ce sont des phrases du genre : "Je suis quelqu’un qui me couche tôt" ; "Je suis quelqu’un qui ai bon appétit". Quelqu’un, c’est la troisième personne du singulier, donc "Je suis quelqu’un qui SE couche tôt, qui A bon appétit".


Ces histoires me rappellent un sketch délicieux de Raymond Devos, "Mon chien, c’est quelqu’un !" C’est très amusant, d’ailleurs, ce sens du terme quelqu’un. Quelqu’un est un pronom indéfini, on vient de le voir, et pourtant, si on dit : "Stéphane Carpentier, c’est quelqu’un !", on indique que c’est une personne absolument pas indéfinie, mais remarquable au contraire. 

Autres cas étonnants : j’entends parfois Caroline Dublanche recommander à ses auditeurs d’aller "parler à quelqu’un". Là, chacun comprend que ce quelqu’un-là est un psy, pas une voisine de palier. Et puis, quand on dit : "Ma cousine a rencontré quelqu’un", cette fois ce n’est pas un psy, c’est forcément un amoureux. Bref, ce quelqu’un, c’est quelqu’un !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire