1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Orthographe et prononciation : quand faut-il faire les liaisons ?
2 min de lecture

Orthographe et prononciation : quand faut-il faire les liaisons ?

La faute de liaison à la radio, c’est comme la faute d’orthographe dans la presse écrite, explique Muriel Gilbert.

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : jan-kahanek/unsplash
Orthographe et prononciation : quand faut-il faire les liaisons ?
00:03:26
Orthographe et prononciation : quand faut-il faire les liaisons ?
00:03:26
Muriel Gilbert

Les liaisons, c’est un sujet qui passionne nos auditeurs… En tout cas, ils nous écrivent souvent pour se plaindre des erreurs qu’ils entendent à l’antenne. C’est vrai que la faute de liaison des gens de radio, c’est un peu l’équivalent de la faute d’orthographe dans la presse écrite ! Nous avons récemment reçu un message fort agacé disant : “Combien de fois faudra-t-il dire à vos journalistes qu’on ne fait pas la liaison pour les noms propres ?” Cet auditeur fait référence à Nicolas Dupont-Aignan, que l’on entend parfois appeler Dupont-T-Aignan. Or, il a raison, on ne pratique pas les liaisons dans les noms propres. Enfin, sauf exception ! Vous connaissez un journaliste de RTL du nom d’Alexandre de Saint-T-Aignan ? On ne dit pas Alexandre de Saint//Aignan !

Idem pour tous les noms de lieux en saint, qui sont aussi des noms propres, et ils sont légion. Et si je parle de Beaumont-en-Auge, ou de Semur-en-Auxois, je fais aussi la liaison en N. Bref, les règles qui régissent les liaisons sont ultracomplexes. Ce qui est certain, c’est que l’on dit “Nicolas Dupont//Aignan”, sans liaison, et d’autant plus que l’intéressé l’a signalé à plusieurs reprises. Or, c’est la règle : on prononce les noms de famille comme le souhaitent... les familles.

Dupont//Aignan mais... Saint-T-Aignan !

J’ai reçu un autre message sur les liaisons, de Christiane, qui s’énerve, elle aussi, d’en entendre où il n’en faut pas, dans des formules “du genre ‘mille s-années’ ou ‘cent s-années’ ou bien avec les H : ‘en n-haut’”… au lieu de “en haut” ! Ça, ce sont des liaisons interdites, naturellement.

Ce qui est rigolo, c’est que j’ai aussi reçu un message de Daniel, qui se présente comme un “fidèle auditeur de RTL et de [mes] savoureuses chroniques linguistiques” (merci Daniel !), et qui se plaint de l’erreur inverse, constatant qu’“au même titre que les automobilistes délaissent l’usage des clignotants, les journalistes abandonnent, voire ignorent, les liaisons”. Et il enchaîne sur ce qu’il qualifie de “florilège : Le crime ne restera pa(s) impuni, De ba(s) en haut, Cen(t) euros, De par(t) et d’autre, Température de moin(s) un, Les jour(s) à venir…”

À écouter aussi

Pour Daniel, le bon usage des liaisons relève de la courtoisie. C’est assez juste… Pour reprendre ses exemples, il y a des liaisons considérées comme obligatoires : on dit “cent T’euros”, par exemple, et de “haut T en bas” ou de “bas z’en haut”. Mais il y a aussi quantité de liaisons facultatives : il est tout à fait correct de dire “le crime ne restera pas//impuni”. 

Simplement, faire la liaison est ici considéré comme d’un niveau de langue supérieur. Et on peut imaginer que le micro de RTL mérite un niveau de langue supérieur. Donc je suis Z’absolument favorable aux liaisons ! Mais nous n’avons fait qu’en effleurer les règles, qui sont multiples et alambiquées. Je vous remets les liens des anciennes chroniques sur le sujet ci-dessous, et pour tout savoir, je vous recommande le sujet “liaisons” du site de la Banque de dépannage linguistique. Accrochez-vous, c’est touffu !

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/