2 min de lecture Littérature

Les règles à respecter pour ne plus faire de fautes de liaisons

Muriel Gilbert répond aux interrogations des auditeurs sur les erreurs de liaisons, et rappelle les règles, pour ne plus se tromper.

Muriel Gilbert Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert
>
Les règles à respecter pour ne plus faire de fautes de liaisons Crédit Image : Andre Guerra / Unsplash | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Les liaisons maladroites font l’objet de nombreuses interpellations des auditeurs de RTL. Comme Sophie, qui écrit que "la pire faute de liaison" qu’elle ait entendue à l’antenne est : "le Parlement(T) européen". Il y a aussi Boris, qui demande : "Pourquoi dit-on : Ils(Z) ont les pattes bleues, les poulets de Bresse et pas Les Stéphanois(Z) ont gagné la ligue des champions ?" Il y a enfin Christiane, qui m’interroge : "Peut-on dire il est(T) onze heures ? Je trouve que c’est logique mais ça accroche l’oreille…"

Christiane a raison d’avoir l’oreille accrochée, car, de même qu’on ne dit pas "il est(T) huit heures", on ne dit pas "il est(T) onze heures". C’est pour la même raison qu’on ne pratique pas l’élision : on ne dit pas "une attente d’huit heures", ni "une attente d’onze heures", mais "de huit heures", "de onze heures". Une seule exception avec le "onze", on élide dans l’expression "le bouillon d’onze heures", qui est un breuvage empoisonné.

Les liaisons, c’est un sujet des plus sorciers. Voyez ce qu’en dit l’Académie. "En français, la liaison peut apparaître entre un mot qui se termine par une consonne et un mot qui commence par une voyelle ou un h non aspiré". Selon les cas, la liaison "est obligatoire, facultative ou interdite". Voyons donc ces cas. Pour répondre à Boris, la liaison est "obligatoire entre le pronom et le verbe : "ils(Z) aiment, on(N) aime, ils vous(Z) aiment, ils(Z) y vont, courons(Z)-y, donnez(Z)-en". Donc on dit bien : "ils(Z) ont les pattes bleues". En revanche, la liaison ne se pratique pas après les noms propres, donc pas de "les Stéphanois(Z) ont gagné".

À lire aussi
Des clients dans un magasin de vêtements, le 28 juin 2017 à Paris (Illustration) langue française
Quand la traduction de l'anglais au français est amusante autant que ridicule

Pas de liaison non plus après la conjonction "et" : "un chien et un chat", pas "un chien et(T) un chat". Mais la règle que je préfère, c’est celle de la liaison avec les adjectifs. La liaison est obligatoire entre l’adjectif et le nom si l’adjectif est avant le nom : un petit(T) éléphant. Mais dit-on un "savant(T) aveugle" ou un "savant(H) aveugle" ? On dit les deux, mais on ne dit pas la même chose. Dans le premier cas on parle d’un aveugle très savant, dans le second cas, d’un savant qui se trouve être aveugle, puisque, selon que l’on fait la liaison ou non, savant est nom ou adjectif. Rigolo, non ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795615531
Les règles à respecter pour ne plus faire de fautes de liaisons
Les règles à respecter pour ne plus faire de fautes de liaisons
Muriel Gilbert répond aux interrogations des auditeurs sur les erreurs de liaisons, et rappelle les règles, pour ne plus se tromper.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/les-regles-a-respecter-pour-ne-plus-faire-de-fautes-de-liaisons-7795615531
2018-11-18 11:50:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iXhvWoId_YXHu4pFIZes6Q/330v220-2/online/image/2018/1118/7795616649_les-erreurs-de-liaisons-peuvent-arriver-vite-un-petit-rappel-pour-ne-plus-se-tromper.jpg