1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. INVITÉE RTL - Raspoutine : son arrière-petite-fille raconte sa vérité sur RTL
2 min de lecture

INVITÉE RTL - Raspoutine : son arrière-petite-fille raconte sa vérité sur RTL

Laurence Huot-Solovieff, explique pourquoi la légende noire de Raspoutine est infondée.

Laurence Huot-Solovieff et Lorànt Deutsch pour  "Entrez dans l'Histoire"
Laurence Huot-Solovieff et Lorànt Deutsch pour "Entrez dans l'Histoire"
Crédit : RTL
Raspoutine, le mage ténébreux aux allures de croque-mitaine sibérien
00:36:19
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Dans ce nouvel épisode d'Entrez dans l'Histoire, Lorànt Deutsch vous emmène en Russie sur les traces d’un incroyable personnage. Un mage ténébreux aux allures de croque-mitaine sibérien. Saint homme incompris pour les uns, satyre impénitent pour les autres, vous l'aurez peut-être deviné, il s'agit de Raspoutine.

Dans ce nouvel épisode, nous allons aussi découvrir comment ce moujik illettré et débauché a pu s’imposer au Kremlin et s'il a vraiment précipité la chute de la dynastie Romanov à la veille de la Révolution bolchévique.  

Laurence Huot-Solovieff, l'arrière-petite-fille de Raspoutine, invitée au micro de RTL, explique qu'elle continue de se battre contre "la légende noire" de Raspoutine et qui ne lui convient pas du tout. "En fait, je voudrais préciser quelques points. De simple ami des souverains, on en a fait un intrigant et un combinard. De clairvoyant, on en a fait un sorcier et un charlatan. De pacifiste, on en a fait un espion, voire un mouchard", résume Laurence Huot-Solovieff. 

Une légende créée par les aristocrates ?

Dans son émission, Lorànt Deutsch précise qu'il ne remet pas en cause le statut de starets "c'est-à-dire de saint homme, de personne qui avait des dons" de Raspoutine. "C'est Lénine qui a créé ce personnage diabolique de Raspoutine ce qu'il n'était pas", résume Lorànt Deutsch. "Je dois dire ce que j'ai entendu de la bouche de sa fille, ma grand-mère, les histoires d'orgie chez nous, il n'y en a pas", martèle Laurence Huot-Solovieff. 

"Pourquoi on ne peut pas dire simplement que c'était un simple ami du tsar ? Pourquoi il faut en faire un intrigant absolument ?" demande-t-elle. "Vous savez, je vais vous dire une chose : Raspoutine n'a tué personne, tandis que les gens qui ont inventé sa légende diabolique, ils ont tué des millions de gens", analyse l'historien Vladimir Fédorovski, également invité d'Entrez dans l'Histoire. "Je ne suis pas un huissier qui a voulu l'abîmer ou le flétrir, mon intérêt a été de parler d'un personnage exceptionnel", renchérit Lorànt Deutsch.

Il était profondément mystique

Laurence Huot-Solovieff
À écouter aussi

"Il n'y avait pas de sainteté au départ. On a compris qu'il devinait des choses, qu'il voyait des gens (...) Ensuite, il soigne des gens, ce qu'on appelle en Auvergne, le rebouteux. Sa réputation s'est peu à peu étendue jusqu'aux oreilles de la princesse Militza qui était amie avec la tsarine qui avait un enfant malade", raconte Laurence Huot-Solovieff. La tsarine demande alors à voir Raspoutine et c'est comme ça qu'il rentre au palais. "Ce qu'il aimait, c'était aller dans les monastères, aller prier. Il était profondément mystique", ajoute-t-elle. 

Toute cette mystification de Raspoutine "a été transportée par les aristocrates", qui ne supportaient pas que Raspoutine, "un paysan" soit proche du tsar. "Je transmets la parole de ma grand-mère, je lui dois ça, à ma famille et à l'Histoire", conclut Laurence Huot-Solovieff. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/